Relation sexuelle précoce: un danger mortel pour les jeunes

De nos jours, les jeunes deviennent sexuellement actifs de très tôt. En se livrant au plaisir du corps, ils courent de grands risques et s’exposent à de dangers imminents. Immaturité, manque d’informations, irresponsabilité des parents, et parfois les trois, sont souvent à l’origine. Le malheur qu’ils encourent peut causer de gros dommages que sur leur vie sociale, leur santé physique que psychologique et, par conséquent, peut causer leur mort.

Arrivés à l’âge de 13-15 ans, les jeunes commencent par ressentir l’intérêt d’avoir des relations sexuelles. Ils ressentent alors un sentiment d’attachement émotionnel au sexe opposé. Fort souvent, tombant amoureux, les jeunes participent à des rapports sexuels et sont exposés à tous les risques.

L’une des conséquences d’une sexualité précoce est,d’une part, la grossesse indésirée. Tombant enceinte, la jeune fille pourrait choisir d’avorter ou de garder le bébé. Pourtant, à cet âge, avorter peut lui coûter la vie et, garder le bébé peut lui empêcher de continuer ses activités scolaires. Aussi, un bébé né d’une mère de moins de 15 ans ou de 15 ans est prédisposé à une variété de maladies et peut ne pas survivre plus d’un an, sans compter que la maman peut mourir en mettant l’enfant au monde. D’autre part, une adolescente ne peut pas envisager la contraception. La pillule peut augmenter le risque de formation de caillots sanguins dans certaines parties du corps, notamment le cerveau, entraînant un accident vasculaire cérébral.

Considéré comme un sujet tabou, très souvent les parents évitent de parler de la sexualité avec leurs enfants. Manquant d’informations sur le sujet, les adolescentes peuvent facilement attraper les MST/IST. Ce qui fait que les parents ont un rôle important à jouer dans la vie des enfants afin de les expliquer ce que c’est, comment et quand peut-on le pratiquer et quels risques qu’on court quand on le fait sans contrôle.

Un enfant pratiquant le sexe très tôt peut mourir physiquement, émotionnellement, socialement ou psycholgiquement. Cela implique qu’à cet âge, les enfants ont grand besoin d’accompagnement soit pour éviter qu’ils tombent dans ce piège ou, si c’est déjà fait, pour les aider à remonter la pente.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker