Conséquence indirecte du Coronavirus, 120 morts de l’alcool frelaté en Iran

À un moment où l’Iran doit faire face à l’épidémie Coronavirus qui a déjà fait 724 morts sur un total de 14,000 personnes contaminées, le pays se trouve confronté à un autre problème où 120 personnes ont trouvé la mort ces derniers jours pour avoir consommé de l’alcool frelaté.

Ces personnes décédées sont une conséquence indirecte du Coronavirus où des imposteurs publient sur les réseaux sociaux que l’alcool protégerait l’homme contre le Covid-19. Il suffirait de mélanger de l’eau de javel et de l’alcool industriel pour rendre sa couleur blanche, et le vendre ensuite comme de l’alcool produit localement.

Selon les autorités sanitaires, le nombre de victimes pourraient encore augmenter puisque 1000 autres personnes ont été aussi empoisonnées à travers le pays, dont certains sont toujours dans un état grave dans les hôpitaux.

Plusieurs personnes ont trouvé leur arrestation dans le cadre de ce dossier pour avoir vendu de l’alcool frelaté. Il faut toutefois souligner que la fabrication et la consommation de l’alcool sont interdites en Iran depuis la Révolution islamique de 1979.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker