Très bientôt, des protestations similaires à celles de 509 Fantom au sein des FAd’H

Les protestations des policiers se réclamant de la structure dénommée 509 Fantom ne sont pas très appréciées par la société civile et bon nombre de médias d’ici et d’ailleurs. Néanmoins, selon les informations qui nous sont parvenues, il serait possible dans les jours à venir que les membres des Forces Armées d’Haïti (FAd’H) fassent entendre leur voix aussi pour avoir été très maltraités par l’administration de Jovenel Moïse pendant ces derniers mois.

Ce message donne froid au dos à plus d’un, car si les deux seules forces légales du pays se jettent dans des mouvements de protestation pour exiger de meilleurs traitements, le pays tombera au plus profond de l’abîme.

En effet, 509 Fantom est une structure administrative qui s’est fait naitre au sein de la Police Nationale d’Haïti (PNH), dans le but de faire passer certaines revendications qui, à l’égard de leurs tenants, sont jugées justes et légitimes. C’est suites à ces grands mouvements de protestation qu’ils ont pu obtenir l’aval pour créér le Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH).

S’agissant du mouvement des FAd’H, les soldats qui le constituent, disent, à en croire le photo-journaliste Ralph Teddy Erold, qu’ils se soulèveront contre l’administration en place pour n’avoir pas pu obtenir les arriérés de salaires que l’État leur doit depuis des mois, alors qu’ils se donnent corps et âme dans la défense de leur patrie.

Ces soldats appartiennent à la structure dénommée CORGE (Corps Genie Militaire). Cette entité des FAd’H est le principal garant de la sécurité du central varreux, depuis après sa saisine entre les mains de la compagnie SOGENER depuis le 22 novembre de l’année dernière.

Ils disent n’avoir pas touché depuis lors, alors que le directeur de la boite dit avoir envoyé régulièrement leurs paiements. Selon leurs témoignages, c’est le titulaire de la Direction Générale du Ministère de la défence, Louis Daniel Marcelin et plusieurs autres hauts gradés de l’armée qui gardent l’argent à leurs fins personnelles.

« De là où nous sommes, il n y pas de toilettes, pas de confort du tout dans nos chambres, et nous crevons de faim aussi. » ont-ils dénoncé. » il y avait un petit restaurant dans le coin qui nous donnait de quoi manger gratuitement, nous ne bénéficions plus de ces avantages depuis des mois. » ont-ils ajouté.

Par ailleurs, à titre de rappel, ces soldats ont surtout profité de l’occasion pour rappeler à l’État que leur mouvement peut s’avérer plus dévastateur que ceux des policiers du 509 Fantom car, disent-ils, ils sont plus lourdement armés et ont été plus bien formés (en Équateur).

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker