Amerique LatineElection

Législatives au Venezuela: Le parti de Maduro prend le contrôle du parlement

(TripFoumi Enfo) – Avec 67.9% contre 17.95% pour l’opposition, le Grand pôle patriotique, soit le parti pro-Maduro remporte les législatives vénézuéliennes. Le Conseil national électoral (CNE) a annoncé la victoire de Chavismo ce lundi 7 décembre 2020 dans la matinée. Une victoire qui en plus d’être jugée illégitime par le chef de l’opposition Juan Guaido, est largement critiquée par l’International notamment pour l’énorme abstention lors de ces législatives.

À croire les chiffres communiqués par Indira Alfonzo, présidente du CNE, ce sont 5.2 millions de Vénézuéliens qui se sont rendus aux urnes hier dimanche 6 décembre pour élire un nouveau parlement. En d’autres termes, seulement 31% de la population. Un chiffre relativement inférieur par rapport au nombre d’inscrits (20 millions), mais qui se révèle compréhensible compte tenu de l’invitation au boycott lancé par l’opposition elle-même.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Autrement dit, les principaux partis d’opposition ne devaient pas participer aux élections. En témoigne le taux d’abstention ayant atteint le chiffre de 69%. L’appel au boycott respecté, l’opposition n’a pas massivement participé aux élections. Sauf qu’aussi minime qu’elle fusse, une fraction de la coalition Alternative Democratic, qui est le regroupement des partis de l’opposition, a bien pris part au scrutin et n’a eu droit qu’à 944.665 voix. Soit 17.95% du scrutin.

Président par intérim autoproclamé, Juan Guaido lui, entend s’appuyer sur le fort pourcentage d’abstention pour parler de « rejet majoritaire du peuple vénézuélien ». Le Venezuela a tourné le dos à Maduro et à sa fraude, a-t-il déclaré tout confiant du support de ses alliés internationaux. Et tel qu’il s’y attendait, ces pays dits amis n’ont pas tardé à réagir autour de la question.

Pour les États-Unis représentés en la personne du secrétaire d’État américain Mike Pompeo, il n’y a pas eu d’élections au Venezuela, mais « une mascarade ». Car pour lui, « les résultats annoncés par le régime illégitime de Nicolas Maduro ne reflèteront pas la volonté du peuple vénézuélien ». En conséquence de quoi, l’Organisation des Etats américains (OEA) qui soutient les déclarations de M. Pompeo, a annoncé dès dimanche soir ne pas reconnaître la validité de ces législatives.

En outre, 16 autres pays de l’Amérique ont publiquement rejeté les résultats des élections. Parmi eux, Haïti et la République voisine. Ces 16 pays ont signé ce lundi 7 décembre 2020 une déclaration commune selon laquelle les scrutins n’ayant été ni transparents ni crédibles, sont empreints de fraude et donc, ne font pas honneur à la démocratie. Et pareillement à l’Union Européenne demandait bien auparavant de reporter ces législatives, ils affirment tous ne pas les reconnaître.

Bien plus qu’une simple victoire, c’est la seule institution qui manquait à son pouvoir hégémonique que récupère le parti du président Nicolas Maduro après 5 ans. Raison pour laquelle Juan Guaido refuse de lâcher prise. Président du parlement depuis 2015, monsieur est prêt à amplifier les sanctions contre un Venezuela déjà à genoux, soumis entre autres, au poids d’un embargo pétrolier depuis avril 2019 qui entraîne depuis lors un manque d’approvisionnement en gaz en plus de l’eau.

Delà la requête de Nicolas Maduro auprès du secteur de l’opposition. Il faut « abandonner la voie extrémiste », soutient-il et « demander d’une seule voix la levée de toutes les sanctions au nouveau gouvernement des Etats-Unis de Joe Biden ». Mais Juan Guaido se révèle davantage préoccupé par son mandat qu’il veut proroger au-delà du 5 janvier prochain. Soit sa date d’expiration.

Juan Guaido a, en ce sens, déjà démarré aujourd’hui même une consultation populaire sur le rejet des élections et sa stratégie. Elle durera toute la semaine et aura lieu de manière virtuelle via une application mobile jusqu’à samedi. Samedi prochain, la consultation aura lieu physiquement dans différents points du pays, a informé le chef de l’opposition vénézuélienne. Il s’agira donc d’une manifestation contre le pouvoir de Maduro

Pour le président vénézuélien lui, c’est ce qu’il appelle « une formidable victoire électorale ». Le taux de participation officiel était effectivement de 31%, mais des 277 sièges qui étaient soumis au vote, seulement quelques dizaines de postes seront attribués vraisemblablement aux candidats de l’opposition. Retenons toutefois qu’aucune précision n’est encore portée quant à la répartition exacte en nombre de sièges au niveau de l’Assemblée.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker