En Indonésie, les touristes sans masque sont forcés de faire des pompes

(TripFoumi Enfo) – Pour faire respecter le port du masque, la police indonésienne a adopté une méthode tout à fait originale. En effet, sur l’île indonésienne de Bali, les policiers obligent les étrangers qui y sont en vacances à faire 50 pompes sur place. Cette méthode appliquée par les autorités de Bali vise à lutter contre la propagation de la Covid-19 sur l’île. Et si les touristes s’entêtent à ne pas respecter les gestes barrières, ceux-ci risquent l’expulsion, préviennent les autorités concernées.

La vidéo de ces étrangers exécutant des pompes devant des policiers en uniforme a été partagée de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Leur faute ? Le port du masque.

Depuis 2020, porter un masque dans l’espace public à Bali est obligatoire. Il s’agit d’une solution envisagée par les autorités pour éviter à la pandémie de causer davantage de torts. Et pourtant, selon Gusti Agung Ketut Suryanegara, l’officier chargé du maintien de l’ordre, « le respect du port du masque par les touristes étrangers est très bas ». S’adressant à l’agence de presse mondiale, AFP, monsieur a révélé que ces derniers « représentent 90 % des contrevenants ».


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Face à ces rebelles, une sanction toute simple a donc été envisagée. S’il est surpris sans masque, le touriste effectuera 50 pompes illico. Et s’il porte le masque, mais de façon incorrecte, il en effectuera 15.

Il importe de préciser toutefois que les pompes ne sont pas entièrement imposées. Les touristes ont le choix entre celles-ci et une amende s’élevant à 100.000 roupies. Si le touriste peut s’acquitter de son amende et ne veut pas exécuter de pompe, il le fait tout simplement.

Bien avant cette punition plutôt originale, la police de l’Inde avait déjà surpris plus d’un par une sanction hors du commun. En avril 2020, à Rishikesh, des policiers ont exigé à un groupe de touristes d’écrire 500 fois : « Je n’ai pas suivi les règles de confinement, je suis vraiment désolé ».

Sauf qu’avec plus de 27.000 victimes du nouveau coronavirus en Indonésie, les autorités ne resteront pas indéfiniment laxistes. Ainsi donc, s’ils persistent à ne pas vouloir respecter les réglementations anti-Covid, les autorités de Bali seront contraintes de jouer la carte de l’expulsion, préviennent-elles.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker