À la une

Le message du peuple sri-lankais aux Haïtiens

(TripFoumi Enfo) – Le peuple sri-lankais a envahi la résidence officielle du Président, le samedi 9 juillet 2022, pour protester contre l’incapacité du gouvernement à résoudre leur problème de base. Résultat, le Chef d’État, conscient de sa faiblesse, annonce sa démission. Un message fort envoyé au monde entier, mais particulièrement aux Haïtiens qui vivent ces derniers jours une situation insupportable.

« Nou bouke akoz de kidnaping nan, nou bouke ak tout zam ilegal yo… », « lajenès an n leve kanpe… », a chanté Roody Roodboy en featuring avec Deep Act à travers « kanpe goumen l ye ». Ce devrait être un appel à la conscience pour se rendre compte que cela va mal en Haïti. Mais comme des brebis qu’on emmène à l’abattoir, les Haïtiens assistent à leur propre destruction. Insécurité généralisée caractérisée notamment par le kidnapping et la guerre des gangs armés, cherté de la vie, rareté de carburant, insécurité alimentaire et sanitaire, système judiciaire défaillant et malgré tout, rien n’est dit, rien n’est fait.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Mais en dépit de tout cela, tout n’est pas perdu. Le peuple sri-lankais, voulant exprimer son ras-le-bol face à une situation un peu similaire, a investi les rues en masse avant de forcer les autorités à prendre la fuite et quitter leurs fonctions. Et si les Haïtiens recevraient le message et suiveraient le même modèle?

En tout cas, il faut dire que pendant que les citoyens haïtiens regardent ailleurs, la maison brûle. Les prix des produits de base ne cessent de grimper, la population ne peut plus circuler, il n’y a aucun moyen de se divertir sinon qu’en risquant de se faire enlever ou tuer.

Y a-t-il pas moyen de se rebeller pour revendiquer une vie meilleure en Haïti? N’est-il pas nécessaire d’exiger des résultats aux membres de l’actuel gouvernement et, dans le cas contraire, de les inviter à se retirer ? Parviendra-t-on à cela ? Est-on en train de faire face au destin ou aux conséquences de la passivité des Haïtiens ? À quand le grand jour ? Le Sri-Lanka l’a fait, Haïti peut le faire.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker