Célébrité

Jean Jean Roosevelt exprime son patriotisme à travers « Ayiti », son nouvel album

(TripFoumi Célébrité) – Le chanteur populaire haïtien Jean Jean Roosevelt a offert au monde musical un nouvel album dès le premier jour de l’année 2023. À travers les 13 titres de « Ayiti », le chanteur a exprimé son patriotisme, honoré le père de la nation haïtienne malgré la situation difficile que traverse le pays. Notre rédaction a échangé avec lui et il en a parlé de fond en comble.

Trois ans après son dernier album, Jean Jean Roosevelt a publié le 1er janvier 2023 « Ayiti », son 7e album. C’est un nouvel opus certes, mais l’expression du patriotisme du Jérémien. À travers 13 chansons, il montre son engagement vis-à-vis de la jeunesse haïtienne, son envie de voir un nouveau pays et son respect envers le père de la première nation noire du monde dont le nom est le titre d’une musique sur l’album.

Le nom de l’album est très symbolique, selon l’auteur de « Pourquoi a-t-on grandi ? ». Il a ainsi donné tout son être afin de redorer le blason du drapeau haïtien, ce qu’il considère comme une mission. « J’ai toujours porté Haïti dans mon cœur, dans ma voix et dans ma plume, et en ce moment plus que jamais je pense que Haïti a besoin de ses fils et ses filles, pour non seulement rehausser l’éclat de son nom, mais aussi pour faire comprendre à une bonne partie de l’humanité ce que nous vivons ici ou plus simplement ce qu’on nous impose malgré nous. Donc ce titre cadre avec une mission. »

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Une longue préparation d’environ 3 ans a finalement donné ce 1er janvier 2023 une œuvre dont l’objectif est d’apporter une petite contribution, avec la plume, la voix et la guitare dans cette quête de bien-être collectif initiée par nos ancêtres, comme la cérémonie du Bois-Caïman, la bataille de Vertières, comme l’ont fait les marrons, les rebelles et bien d’autres avant.

Pourquoi la publication le 1er janvier, date de la célébration de l’indépendance d’Haïti ?

Le médaille d’or des jeux de la Francophonie de 2016 a précisé que « le 1er janvier est une date importante dans l’histoire d’Haïti et du monde en général, ‘’cette date marque la fin de la “NORME” de l’époque esclavagiste, cette date a été un exemple pour l’humanité, la fin d’une agonie, la cassure d’avec des pratiques cruelles, inhumaines, une vraie révolte, un tournant décisif dans l’histoire de nos ancêtres etc, » . Donc il voulait faire de cet album un symbole pour honorer la mémoire des ancêtres et pour aussi apporter sa contribution dans cette quête de bien-être du peuple.

Chercher le bien-être de tous les Haïtiens était aussi l’objectif de Dessalines, le père de la liberté des Noirs. Il a donc une place spéciale sur l’album de Jean Jean, voulant mieux présenter l’empereur à ses fans. « Dessalines a toujours été mal présenté, mal expliqué ou tout simplement caché des fois par des gens mal intentionnés. Le génie, l’altruisme, l’avant-gardisme, l’humanisme, les leçons de cet ancien esclave devenu “ANPERÈ” ont souvent été cachés et je voulais à travers cette chanson “kanpe” Dessalines, le remettre sur son piédestal, afin que les générations présentes et futures puissent se rappeler le père de la Liberté. »

La célèbre star haïtienne assure que sa carrière ne prendra pas fin à ses 39 ans. On pourra donc apprécier d’autres albums dans les années à venir. Voulant aussi encourager les jeunes compatriotes vivant dans un contexte de division programmée, il leur précise qu’on peut encore s’unir et accomplir de grandes choses. « Pa kite yo mete nan tèt nou, nou diferan. Nou se pitit tè Dayiti , pitit bwa kayiman. Yo kontan lè yo wè nou dozado. Yo ba nou zam, ba nou fwenn yo ba n kouto. »

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker