Michel-Ange Gédéon partira t-il à la fin de ce mois?

Selon le sénateur du Sud-Est Joseph Lambert, le président Jovenel Moïse ne peut remplacer l’actuel directeur de la police nationale d’Haïti, Michel-Ange Gédéon en absence d’un gouvernement. Pour le faire il faudrait un conseil des ministres, faisant référence à l’article 141 de la constitution amendée.

L’élu du sud-est a pris le devant pour lancer une mise en garde à Jovenel Moïse de surseoir sur cette démarche qui serait une violation grave de la constitution. Cependant les discussions s’agitent au sein du pouvoir pour le remplacer sans tenir compte de la légalité de cet acte.

Dans la foulée, plusieurs noms circulent sur les réseaux sociaux et dans le couloir du palais national pour accéder à la tête de l’institution policière. Malgré certaines ambassades, non pas les moindres souhaiteraient voir un renouvellement du mandat de Gédéon où le pouvoir en place ne compte pas faire marche arrière.

Rappelons que le mandat du directeur de la police nationale d’Haïti touche à sa fin dès la semaine prochaine. Des discussions autour de son remplacement retiennent l’attention de plus d’un.

Ce débat intervient à un moment où la situation sécuritaire du pays se dégrade. Les usages de la route de Martissant ne savent pas à quel saint se vouer, a déclaré Joseph Lambert.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker