L’arrestation d’Arnel Bélizaire serait-elle une diversion?

Dans la nuit du 29 novembre, l’ancien député de Delmas-Tabarre Arnel Bélizaire, a été intercepté par la police de Jacmel après s’être échappé, hier, aux agents de l’ordre de la ville de Saint-Marc. Peu de temps après, son arrestation fait déjà l’objet de grands débats. Se présentant comme un soldat, certains ne comprennent pas son appréhension. En ce sens, ils se questionnent sur une éventuelle diversion.

Nombreux sont ceux qui n’arrivent pas à comprendre la position de l’ex député de Delmas-Tabarre. Dans un premier temps, il s’affichait publiquement comme supporter du pouvoir en place qui, selon lui, méritait d’avoir une chance. Ensuite, il avait fait croire qu’il a changé de position et rejoint la rue. Mais cela n’empêche que ses actions laissent à désirer. La dernière relève de son arrestation ce samedi matin à Jacmel.

Lire aussi:

«E si se Arnel Bélizaire ki livre tèt li bay lapolis pou ede pouvwa a nan fè divèsyon pou detounen atansyon nou, menm jan pouvwa a te deja sèvi ak li pou leve barikad ?», lit-on dans un tweet du député Jean Robert Bossé. Dans les commentaires, les internautes affirment n’arrivent pas à comprendre comment quelqu’un, ayant un mandat d’amener à son encontre, pourrait se permettre de circuler sans crainte, ayant en sa possesion armes à feu et munitions.

D’autre part, dans l’avant veille, Arnel Bélizaire avait déclaré qu’il ne souhaitait pas qu’on vienne l’arrêter parce que cela pourrait mal finir. Cela voudrait dire qu’il ne serait pas facile de l’embarquer, il pourrait riposter.

Se basant sur ces deux aspects, des commentateurs croient que ce serait encore un coup du pouvoir en place pour faire diversion dans la lutte populaire. Ils disent que le pouvoir pense qu’arrêter l’un des chefs de l’opposition pourrait faire peur aux militants et casser le rythme de la bataille. Et ensuite, n’ayant rien fait pendant son arrestation, d’autres croient que ce serait avec l’accord d’Arnel qu’il s’est fait arrêté.

Un dossier qui laisse de confusions multiples dans la tête des gens. Que ce soit du côté des partisans du pouvoir qui considèrent Arnel comme un bandit et se réjouit de cette victoire, que ce soit du côté de l’opposition qui se questionne sur une éventuelle diversion ou encore, une persécution politique.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker