Réhabilitation de l’environnement, COL-VERT Haïti mise gros sur les jeunes

La dégradation de l’environnement en Haïti ne date pas d’hier. C’est le résultat de plusieurs années d’insouciance, d’inéducation des citoyens et d’irresponsabilité de l’État. Pour en pallier, COL-VERT Haïti croit fermement qu’il faut passer par les jeunes.

Ayant seulement trois ans d’existence, COL-VERT Haïti fait de la question de la dégradation de l’environnement sa grande priorité. Consciente de cette situation délétère, l’association apporte son soutien afin d’y remédier. Et pour se faire, elle s’appuie sur les jeunes en les formant pour devenir de vrais citoyens mais aussi, en les sensibilisant sur la gravité et la complexité du problème.

«Konba sa a se yon konba lajenès dwe angaje l ladan. Pou sa, fòk nou ba yo bon jan enfòmasyon ak fòmasyon nan domèn nan», nous dit Lionel Edouard, coordonateur général de COL-VERT Haïti. Pour monsieur Edouard, cela fait déja trop longtemps qu’uniquement certaines élites s’interessent réellement à l’environnement. Il est temps, poursuit-il, que cela devienne une préoccupation pour tout le monde.

«Jan peyi a ye jounen jodi a, li pa ka rete konsa. Fòk sitwayen yo angaje yo. Pou yo angaje yo, fòk yo konsyan de pwoblèm nan, fòk enfòme men fòk yo fòme tou. E se pou sa yo COL-VERT Haïti ap travay», assure le coordonateur. Il croit aussi qu’il faut apprendre à faire pression sur les autorités sociales, économiques et politiques du pays pour leur rappeler leur mission et leur forcer à agir.

Entretemps, COL-VERT Haïti suggère qu’on insère une matière basée sur l’environnenemt au cursus scolaire d’Haïti pour que les citoyens, dès leur plus jeune âge, commencent à se soucier du problème en devenant des citoyens-verts.

La situation de l’environnement est chaotique, fragile et constitue un danger pour tout le monde. Il faut, dès aujourd’hui, penser à comment combattre ce fléau. Si COL-VERT Haïti arrive à accomplir dignement sa mission, on peut espérer un aller-mieux. Mais il faut vraiment que tout le monde s’embarque, notamment les jeunes, pour assurer sa survie et l’avenier du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker