Fritz William Michel se croit encore premier ministre le plus légitime

Entre deux actuels premiers ministres, l’un en fonction et l’autre désigné, Haïti se trouve au centre d’un vide constitutionnel avec l’ajout du dysfonctionnement du parlement qui ouvre le champ à l’exécutif, alors que les trois pouvoirs devraient être tous fonctionnels pour l’harmonisation du régime. Libre dans ses actions, le président Jovenel Moïse continue de rencontrer des secteurs pour doter le pays d’un nouveau gouvernement issu d’un consensus, selon Guichard Doré, conseiller du palais national. Fritz William Michel ne se retire pas de la course malgré les fortes accusations portées contre lui.

Dans une interview accordée au journal Le Nouvelliste, le premier ministre désigné, ratifié uniquement par la chambre des députés, croit qu’il est encore en lice pour devenir chef de la primature. D’ailleurs, il se croit encore le premier ministre le plus légitime, après avoir été voté par 76 députés lors de sa séance de ratification. Malheureusement pour lui, le sénat n’avait pas tranché sur son devenir. La séance n’a pas eu lieu au grand corps.

« Je suis un Premier ministre choisi par le président en consultation avec les présidents des deux branches du Parlement. La Chambre des députés m’avait déjà voté et j’ai fait deux tentatives au Sénat qui n’a pas pu voter ma politique générale. », a prononcé Fritz William Michel qui n’a pas eu l’occasion de se présenter par devant le sénat. Mais aujourd’hui, le sénat est bel et bien dysfonctionnel, si la décision du président d’envoyer 2/3 des sénateurs se tient et produit d’effets.

« Je continue à travailler sur les stratégies de mise en œuvre des politiques publiques et actions prioritaires pour l’action gouvernementale si toutefois je devrais être installé à la tête d’un gouvernement. », déclare M. Michel qui n’écarte pas la possibilité de démissionner. Toutefois, il faut qu’il y ait un accord politique.

Âgé de 39 ans, plusieurs scandales se sont apparus après le choix de ce monsieur. D’une affaire de tweet où il a prononcé des mauvais propos à l’égard des journalistes respectés et respectueux comme Jean Monard Metellus et Liliane Pierre-Paul, à l’affaire de cabris où il est accusé de délit d’initié, M. Michel a été mal digéré par l’opinion publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker