Le Premier ministre a.i Claude Joseph, identifié comme l’un des auteurs intellectuels de l’assassinat de Jovenel Moïse

(TripFoumi Enfo) – Le Premier ministre a.i Claude Joseph aurait planifié l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse. Les enquêtes préliminaires du FBI et des autorités haïtiennes ont associé le locataire de la primature Claude Joseph à l’un des auteurs intellectuels du meurtre, selon la chaîne Caracol de la Colombie.

Elle indique que les enquêtes du FBI et des autorités haïtiennes pointent du doigt le Premier ministre a.i Claude Joseph comme l’un des principaux auteurs intellectuels de l’assassinat de Jovenel Moise.

Selon ce média, le plan aurait été d’enlever Jovenel Moïse pour que Claude Joseph vienne en charge, accède immédiatement au pouvoir. Le crime aurait été planifié en novembre 2020 au siège de la CTU Security à Miami (Floride).


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Toujours d’après la chaîne Caracol, le président de la CTU, Antonio Intriago ; le Colombien Arcángel Pretelt, lié à la CTU, l’un des Haïtiens-Américains détenus, James Solages ; le Dr Christian Emmanuel Sanon, le frère d’un capitaine colombien à la retraite, Jhonatan Rivera Garcia, et d’un diplomate haïtien nommé Azkard.

Selon ces données, les enquêteurs du FBI et les autorités haïtiennes ont conclu que le chef du gouvernement Claude Joseph, le pasteur Christian Emmanuel Sanon et l’ex-sénateur de l’Ouest Jhon Joël Joseph sont parmi les auteurs intellectuels du meurtre et les preuves seraient des enregistrements d’appels téléphoniques et photographiques où le Premier ministre Joseph était en contact permanent avec les mercenaires colombiens.

D’après la chaîne Caracol, après une importante réunion en novembre 2020, Jhonatan Rivera García aurait été le contact qui reliait la compagnie CTU à son frère, Germán Rivera (capitaine à la retraite) et Duberney Capador (sergent à la retraite), des recruteurs connus du groupe de soldats à la retraite.

Toujours selon Caracol, les enquêteurs du FBI ont la preuve tangible que James Solages, originaire de Jacmel, fils de l’ancien agent exécutif intérimaire sous l’administration de Michel Martelly, Jean Solages a maintenu un contact permanent avec les frères Rivera et Capador entre novembre 2020 et mai 2021. James Solages est lié à Phénil Gordon Désir, un avocat et homme politique haïtien qui aurait fourni les armes et munitions pour orchestrer ce crime odieux.

Parallèlement, plusieurs personnes dont des colombiens et Haïtiano-Américains ont été appréhendées par la Police Nationale d’Haïti. Le chef de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN), Dimitri Hérard est pour l’instant placé à l’isolement à l’Inspection générale de la PNH toujours dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat tragique de Jovenel Moïse.

Des avis de recherche sont lancés à l’encontre de plusieurs personnalités politiques et hommes d’affaires dont l’ancien sénateur John Joël Joseph et Rodolphe Jaar, un ami personnel de l’ex-président Joseph Michel Martelly. L’actuel maire de Jacmel Marky Kessa est aussi épinglé dans cette sale affaire. Des images montrent clairement qu’il avait l’habitude de participer à des rencontres avec le Dr Christian Emmanuel Sanon, John Joël Joseph et James Solages.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker