Evans Paul défend Jovenel Moïse, un dictateur en herbe

L’ancien premier ministre Evans Paul défend Jovenel Moïse, président d’Haïti qui, selon plusieurs observateurs dont l’ancienne première dame Michele Benett, est un dictateur en gestation. Pour le coordonnateur du parti KID, la situation ressemble beaucoup plus à une anarchie qu’à une dictature.

« Ce serait chimérique si quelqu’un aurait un projet de dictature. Celle-ci requiert une philosophie et des moyens », a avancé Evans Paul qui pense qu’il n’existe pas de dictature sans force, sans des alliés au niveau de l’international.

« Aujourd’hui, Jovenel Moïse n’a pas de moyens d’instaurer une dictature. Duvalier s’est appuyé sur les volontaires de la sécurité nationale, les Tontons Macoutes, et a essayé de domestiquer l’armée. À l’époque, il y avait aussi une guerre froide qui lui a permis de faire chanter les deux puissances et de jouer sur les contradictions. »

« Nous sommes dans une situation sans nom qui ressemble à une situation anarchique. C’est une grande ambiance d’instabilité politique.  Nous sommes dans une situation à répétition. Si ce n’était une dictature hier, il ne peut l’être aujourd’hui. », a martelé l’homme fort qui a contribué au renversement de Jean Bertrand Aristide en 2004 et qui maintenant s’allie au pouvoir de Tet Kale.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker