Tanzanie: le Président John Magufuli dévoile des résultats truqués du laboratoire national en lien avec le coronavirus

Le Président Tanzanien John Magufuli a dénoncé, le week-end écoulé, les résultats truqués fournis par le laboratoire national en rapport avec le COVID-19. Il a fait cette conclusion après que des mesures de contre-vérification aient été effectués à l’aide d’échantillons d’animaux et de plantes qu’ils faisaient passer pour des êtres humains se sont révélés positifs.

Le président de la Tanzanie John Magufuli a fait part, ce week-end, de sa grande stupéfaction, suite à la découverte d’un élément surprenant lié au coronavirus. Les résultats des tests effectués à l’aide des machines fournies par les occidentaux ont presque tous été biaisés. Il s’est prononcé dans une vidéo virale qui fait le tour de la toile.

En fait, le Président Magufuli s’est montré curieux après que tous les échantillons testés au laboratoire national ont été déclarés positifs. Il estime que les matériels fournis par les Européens auraient été volontairement truqués dans l’objectif de tuer les Africains.

« Nous avions compris depuis un certain temps que tous les tests au labo étaient confirmés positifs. J’avais ainsi convoqué le conseil de securité pour qu’on puisse enquêter clandestinement sur ce qui est fait au niveau du laboratoire national parce que je me suis posé maintes questions pourquoi les tests sortent-ils les résultats positifs. J’ai compris que ça peut-être un sabotage puisque, il faut douter des choses que l’on vous donne gratuitement », a-t-il expliqué.

Bien que fourni par le laboratoire de son propre pays, ces résultats avaient de quoi à soulever le doute chez le chef de l’Etat Tanzanien. C’est ainsi qu’il a discrètement soumis au laboratoire des échantillons d’animaux et de plantes « qu’il a donné des noms et des âges fictifs des personnes ».

« Nos équipes sont parties discretement au laboratoire avec les échantillons de la chévre, de la papaye, de l’huile du véhicule, du mouton et autres. Alors l’échantillon de l’huile du véhicule se revelait négatif, l’échantillon de la papaye a été testé positif au coronavirus également pour la chévre et pour le mouton. Dès lors je suis resté perplexe », s’est inquieté le président Tanzanien.

Selon le dernier bilan publié mercredi, 480 cas de malades du Covid-19 don 16 morts ont été recensés dans ce pays d’Afrique de l’Est. Un tel bilan vient d’être remis en cause par le Président Magufuli.

“Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond”, a-t-il déclaré, rapporte le journal tanzanien The Citizen. “Certains jouent à un jeu dangereux”, a-t-il tonné, accusant “les impérialistes” d’avoir orchestré un sabotage.

Malgré les critiques, John Magufuli refuse d’imposer un confinement, ne serait-ce que partiel, dans les grandes villes du pays.

« Donc, vous souhaitez que je bloque les camions qui transportent du riz et des pommes de terre ? Vous voulez que j’ordonne à toutes ces femmes de fermer leur commerce et de rentrer à la maison ? Non, je ne confinerai pas Dar Es-Salaam. Jamais.”, a-t-il martelé.

Tout en encourageant ses concitoyens à vaquer librement à leurs activités, le Président n’a pas hésité à sanctionner les responsables jugés fautifs dont la plus haute responsable des laboratoires de santé publique, Dr Nyambura Moremi a, en effet, été suspendue de ses fonctions, il y a 2 jours.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker