Réginald Boulos promet d’annuler tous les décrets de Jovenel, s’il est élu président

(TripFoumi Enfo) – Après le 7 février, il sera question de plein de choses pour Réginald Boulos. Parmi eux, l’annulation « de tous les décrets de Jovenel ». Invité par Valéry Numa à l’espace « Invité du jour » ce mercredi 3 février, Dr Boulos en a profité pour se positionner et informer des perspectives de son parti. « Nous irons aux élections pour gagner », a-t-il lâché sur les ondes de Vision 2000, confirmant ainsi sa candidature pour les prochaines élections présidentielles.

Le mandat de Jovenel Moïse étant arrivé à son terme, il faudra « mener un combat pour rétablir la paix, arrêter le kidnapping, renforcer la structure économique du pays, annuler tous les décrets de Jovenel et mettre en place une structure électorale qui dans 12 à 18 mois nous amènera à des élections crédibles ».

Et une fois le nouveau président élu, il « devra lui-même faire les états généraux de la nation ». Soit le grand rassemblement qui permettra de décider si nous allons faire des réformes constitutionnelles telle que le prévoit la constitution.

Questionné par la suite sur les probables événements qui pourraient avoir lieu le jour du 7 février, M. Boulots dit préférer « ne rien prédire ». Ceci le poussant à répondre au micro du journaliste de Vision 2000 que « tout peut se passer ».

Un choix qu’il explique par rapport aux événements s’étant déroulés les 6 et 7 juillet 2018. De ces dates, le Dr se dit non seulement « victime », mais encore, il reconnaît ne pas avoir vu venir les événements qui se sont déroulés. Plusieurs de ses affaires s’étaient retrouvées à la ramasse, mais souligne monsieur, « je n’ai pas fui contrairement à ce que s’attendait plus d’un ». Bien le contraire, assure-t-il, « ma détermination pour Haïti a été dédoublée » dès le lendemain des faits.

Tout de même, la principale figure du Mouvement pour la transformation et la valorisation d’Haïti (MTV Haïti) se permet de partager quelques constats. « Personne n’est en mesure de garantir que violence il y aura », mais juge-t-il, ce qui se passe actuellement à travers les différentes régions du pays « sont des avertissements » que tout homme politique devrait considérer pour ne pas aggraver la situation non seulement pour le pays, mais également pour eux.

C’est en ce sens que le leader du MTV Haïti s’autorise à qualifier « d’irresponsable » le comportement de Jovenel. Pour Réginald Boulos, ce dernier devrait tout engager dès maintenant pour « empêcher ce spectre de violence » risquant de nous tomber dessus.

Et si ce malheur venait à se produire, l’homme d’affaires confie ne pas être en mesure de prévoir les victimes. Mais « ayant été victime de cette violence », il dit ne pas souhaiter cela à personne. De même qu’il dit ne plus vouloir que soient massacrés des gens de cité soleil, de grand ravine, de la Saline ou encore de Bel-Air.

« Il nous reste 4 jours, 96 heures pour trouver une solution qui saura éviter le pire ». Et à ce propos, l’aspirant au fauteuil présidentiel affirme ne pas adhérer au programme que l’on veut attribuer à la transition. Car, faute « d’objectifs atteignables », explique-t-il, « elle ne saura pas respecter son contrat ».

Attirant l’attention sur la baisse des cas de kidnapping durant les deux jours de grève effectués les 1er et 2 février, le docteur Boulos en a profité pour « rendre hommage à René Preval ». Le pourquoi ? Dans les années allant de 2007 à 2008, « il a dégangstérisé les quartiers de cité soleil, de Bel-Air et de La Saline ». Quant au régime PHTH et ses consorts, ils ont réussi « à gangstériser le pays tout entier en 10 ans ».

Qui plus est, malgré l’échec flagrant du régime, celui-ci persiste à vouloir passer 5 autres années au pouvoir. Un régime, précise-t-il, qui ne fait rien pour arrêter « les gangs qui ont publiquement affiché leur alliance au pouvoir sans jamais être démentis ». Raison pour laquelle, « je suis entré en politique », a assuré Réginald Boulos.

« J’ai une vision, un objectif, et je sais quoi faire avec nos alliés, nos amis et même nos ennemis. Car, il faut un rassemblement aujourd’hui. Mais pas des ennemis qui volent et qui pillent. »

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker