Jovenel Moïse introduit “ la collaboration des gangs” dans le texte sur l’état d’urgence sécuritaire

(TripFoumi Enfo) – Jovenel Moïse a pris un arrêté le mardi 16 mars 2021 pour instaurer l’état d’urgence sécuritaire dans les zones de Village-de-Dieu, de Grand-Ravine, de Delmas 2, de Savien, dans la Petite Rivière de l’Artibonite et « dans toutes les zones rouges identifiées par le Conseil Supérieur de la Police Nationale ».

En l’article 7 de l’arrêté, alinéa 14-15, il est clairement admis la réquisition « de l’aide de toute personne en mesure de venir en appuie aux effectifs déployés, si le nombre des agents publics disponibles ne suffit pas », tout en garantissant la coordination du « recrutement et de l’action des bénévoles ».

D’après Me Guerby Blaise, professeur d’université, « outre le pouvoir étendu du CSPN pour apprécier des zones rouges, Jovenel Moïse introduit la collaboration des gangs dans le texte sur l’état d’urgence sécuritaire ».

« Je ne vois pas comment ses défenseurs pourraient justifier qu’il n’est pas le principal chef de ces gangs. Il le fait sans-gêne ! », conclut-il.

Pour la Fusion des partis démocrates, ces alinéas de l’article 7 de l’arrêté de Jovenel Moïse « promeut l’intégration des membres du G9 aux forces légales (Police Nationale d’Haïti et les Forces Armées d’Haïti) pour continuer à terroriser la population. »

À noter, les rumeurs font déjà croire que des bandits armés ont déjà accompagné les policiers dans des opérations à Grand-Ravine ou à Village-de-Dieu, et l’existence d’un corps de la PNH sous le nom « All black ou Whole ou Hole Black » dirigé par des bandits qui font partie du G-9. Une information qui a été confirmée récemment par un inspecteur de police, Jean Elder Lundy, porte-parole du SPNH-17 (l’un des syndicats de la PNH).

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker