Un vieillard de 78 ans brûlé vif au Bel-Air par le gang Krache Dife (G-9), Barbecue assume

(TripFoumi Enfo) Un personnage de 78 ans a été brûlé vif par les bandits armés du gang Krache Dife dans la nuit de jeudi 01 à vendredi 02 avril 2021 au Bel-Air. Après l’attaque meurtrière des malfrats de la fédération dénommée « G-9 an fanmi e alye » au Bel-Air, les résidents de ce quartier populeux ne comptent que des morts, des blessés ainsi que des dégâts matériels considérables.

Selon les témoignages de plusieurs habitants de la zone, le Président de cette fédération des gangs armés, Jimmy Chérizier alias Barbecue a été pointé du doigt. Ce dernier, lors d’une intervention en direct sur Facebook a assumé ce crime arguant qu’il veut traquer un bandit au niveau du Bel-Air afin de prendre le contrôle du quartier.

Par ailleurs, les habitants dénoncent le pouvoir en place qui, disent-ils, utilise Barbecue, Chef de file de ce regroupement de criminels armés pour réduire en cendres ce quartier historique. Inquiets pour leur sécurité, ils lancent un appel à l’aide des autorités policières pour traquer ces malfrats armés qui sèment la terreur dans la zone.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Au niveau du Platon Bel-Air, les rues sont quasiment désertes, plusieurs maisons vidées de leurs occupants, des jeunes et enfants crient au secours, une triste réalité.

Les habitants sont impuissants face aux assauts de ces gangs armés où même les personnes agées ne sont pas épargnées. «Gen yon pèsonaj 78 lanne yo boule tou vivan. Granmoun nan ap rele, pèsonn pa ka edel. N ap mande Jovenel pitye ! », crie, un jeune garçon visiblement attristé.

Des crimes crapuleux assumés par l’ex policier Jimmy Chérizier alias Barbecue qui dirige actuellement ce regroupement des bandits armés dénommé “G-9 an fanmi e alye”. Selon les habitants du quartier, les individus armés du G-9 ont même fait usage excessif de gaz lacrymogène à l’instar des forces de l’ordre.

Certains citoyens avisés croient qu’Haïti est entrain de connaître le pire moment de son histoire où l’on a tout vu à l’ère du PHTK. En dépit de ces attaques sanglantes, sans langue de bois, Jimmy Chérizier plus connu sous le sobriquet de Barbecue les a clairement revendiquées et se dit prêt à récidiver, en cas de riposte des hommes armés du Bel-Air.

Barbecue annonce la couleur et menace d’attaquer d’autres personnalités et secteurs du pays dont des politiciens et journalistes « G-9 gen pou li mete pye l atè. Nan politik pa gen fè kado. Nou poko deklanche goumen nou an. E lè sa fèt, nap konn kòman moun goumen…», a-t-il déclaré en toute quiétude dans son fief à Delmas 6 devant les caméras de plusieurs médias.

Ce puissant chef de gang (recherché) par la police judiciaire ose même se comparer à l’Empereur Jean Jacques Dessalines dans sa lutte dit-il, pour libérer Haïti. “Si Dessalines te la yo t ap dil se yon chèf gang tou”, a-t-il martelé.

À l’instar de Jovenel Moïse, Barbecue dénonce le système et les oligarques corrompus. Tel père tel fils ! Pour certains, le contenu du discours du président du G-9 n’a aucune différence de celui prononcé quotidiennement par l’occupant du palais national. Une coïncidence ou ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker