Référendum: Louis Gonzague Day humilié, chahuté par des Haïtiens Vivant à New York

(TripFoumi Enfo)- Le ministre des Haïtiens Vivant à l’Étranger, Louis Gonzague Day a été humilié, chahuté par des compatriotes vivant à New York ce samedi 22 mai 2021 lors d’une rencontre clandestine visant à sensibiliser les membres de la diaspora haïtienne sur le fameux projet du référendum constitutionnel de Jovenel Moïse. Ces haïtiens ont fait irruption à l’hôtel Hilton JFK à Queens, afin de boycotter la rencontre par rapport à ce projet inconstitutionnel. La réunion a failli tourner au vinaigre, les organisateurs ont fait appel à la police pendant plusieurs fois pour éviter une situation chaotique.

Planifiée à l’insu des citoyens ou encore en catimini, la réunion a été perturbée par des haïtiens évoluant à New York, opposés à une telle démarche de la part du pouvoir en place. La salle était quasiment vide, la communauté haïtienne de cet Etat ne répondait pas à cet appel. Des compatriotes mécontents de cette violation flagrante des lois du pays étaient à l’extérieur de l’hôtel pour dire non au référendum et du même coup, exiger le départ de Jovenel Moïse au pouvoir.

Pancartes en mains, ces citoyens avisés ont fait passer leurs revendications consistant à dire non à la dictature, non au référendum constitutionnel de Jovenel Moïse et à demander au gouvernement américain de cesser son ingérence dans la politique haïtienne. Cependant, quelques minutes après, ils ont été pourchassés de l’enceinte de l’hôtel Hilton par des agents de sécurité. Ils ont été quand même dans les parages pour continuer leur mouvement de protestation contre la rencontre jugée clandestine.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

« Nous, au sein de la diaspora haïtienne, disons non au projet du référendum de Jovenel Moïse. Nous voulons la démocratie dans notre pays », ont-ils déclaré dénonçant, du coup, certains journalistes, juges et avocats qui prenaient part à cette réunion.

Ils ont profité pour s’attaquer aux plusieurs personnalités qui y étaient présentes dont Guy Weberne Guerrier plus connu sous le sobriquet de Guy Wewe, ainsi qu’une dame très critiquée sur Facebook répondant au nom de Rachel. Des images circulant sur les réseaux sociaux montrent combien que le ministre des Haïtiens Vivant à l’Étranger, Gonzague Day était en grande difficulté à s’exprimer. Il a dû quitter la salle pour éviter le pire.

En Haïti comme à l’étranger, des gens donnent un accord défavorable aux velléités de Jovenel Moïse de doter Haïti d’une nouvelle Constitution par voie référendaire. Une action anti-démocratique, interdite par la loi mère du pays, celle de 1987 en ses articles 282, 282-1, 283, 284, 284-3. Plusieurs rencontres autour de ce projet ont été interrompues par des membres de la population haïtienne pour dire non.

Ils étaient des milliers dans les rues des États-Unis en particulier à Washington le 18 mai dernier toujours dans le cadre de ces séries de protestation contre le projet visant à changer la constitution. “Jovenel Moïse a prêté serment pour respecter et faire respecter la constitution haïtienne en son article 135-1, elle ne doit pas être violée”, ont-ils précisé.

Tous les yeux sont rivés sur le 27 juin prochain où le peuple haïtien devrait se réunir pour voter pour ou contre ce projet… La majorité de la population exige le respect de la constitution de 1987, elle dit non au référendum. Le pouvoir en place veut qu’il soit réalisé avec ou sans le peuple. Le puissant chef de gang, président du G-9, Jimmy Cherizier alias Barbecue menace de prendre les armes contre toutes celles et tous ceux qui sont contre le référendum. “Guerre civile ou Référendum”, a-t-il déclaré.

Sommes-nous face à une nouvelle page de notre histoire de peuple ? La communauté internationale supporte clandestinement ce projet alors que le peuple haïtien dit non. Entre-temps, des Haïtiens des USA, du Canada et en France se sont déjà mobilisés contre cette histoire du référendum. Ils exigent le respect de la constitution haïtienne.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker