“Version après version, la constitution de Jovenel Moïse reste la même “, selon Georges Michel

(TripFoumi Enfo) – Si le Comité Consultatif Indépendant (CCI) qui travaille sur le projet de la nouvelle constitution soutient que chaque version publiée de ce document est un relevé des recommandations dans les assises avec les différents secteurs, l’historien Georges Michel dément cette information et déclare que les grandes lignes des deux textes restent les mêmes tant en substance qu’en finalité.

Selon l’historien Georges Michel, qui est d’ailleurs l’une des personnes ayant travaillé sur les constitutions en Haïti, la constitution de Jovenel Moïse veut asseoir huit (8) réalités, malheureusement très dangereuses pour le pays.

Il s’agit entre autres de:


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

1- Supprimer le Sénat de la République comme sous la dictature de Duvalier en 1961;

2- Supprimer le poste de Premier Ministre et de la responsabilité gouvernementale devant le Parlement;

3- Destruction des institutions républicaines péniblement mises en place pendant ces 35 dernières années;

4- Perte (liquidation) systématique de tous les acquis démocratiques de 1986;

5- Élimination des mécanismes de contre-pouvoir, de partage de pouvoir et des responsabilités;

6- Instauration d’un président-dictateur concentrant entre ses mains tous les pouvoirs;

7- Pertes des avantages démocratiques des élections à deux tours;

8- révision constitutionnelle très facile et possible à tout moment.

Ce sont les huit dangers qui planent sur le pays par l’adoption de la constitution de Jovenel Moïse. Face à ce levée de boucliers, le référendum sera-t-il réellement possible?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker