Et ainsi de suite !

(TripFoumi Enfo) – Tête en bas, Haïti. Jour et nuit et à tous les endroits, la mort nous guette comme compagne de route. L’insécurité, voilà la langue dans laquelle elle s’exprime le mieux. La mort, ah, ça enveloppe tout un pays !

Alerte rouge. On tue quelque part sur la terre. La vie y vaut trois fois rien. En Haïti, on assassine par envie, envie de se saouler du sang, envie de faire taire toute parole subversive, envie de s’accrocher à un pouvoir qui n’en est pas un et envie de le prendre aussi.

Un avocat avait été assassiné avant hier. Un agronome, hier. Un journaliste, aujourd’hui. Demain, qui est-ce ? Peut-être toi. Peut-être moi. Commerçant, ouvrier, artisan, professeur, personne n’est à l’abri d’une balle en Haïti.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Massacre après massacre : silence radio des autorités. Des gens tués, des maisons incendiées. Peuple décapitalisé, donc peuple aux abois. On s’embarque dans la voie de la mort sans même penser à la quitter.

Deux siècles d’histoire. Deux siècles de crime. Deux siècles de luttes acharnées pour le pouvoir. Hier, c’était lui. Aujourd’ui, un autre et ainsi de suite…

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker