La montée du phénomène des enfants de rue, une source de calamité sociale

(TripFoumi Enfo) – Depuis plusieurs années, le phénomène des enfants de rue ne cesse d’augmenter au sein de la société haïtienne. Des enfants complètement abandonnés, sans un encadrement familial et de l’État, ils s’installent à travers les rues en vue de trouver de quoi se mettre sous les dents, malgré la présence des maladies qui perturbent le bon fonctionnement de leur organisme.

Un phénomène qui est apparu au sein de la société depuis le début du 21ème siècle, mais à partir de 2010, après le terrible séisme du 12 janvier qui avait provoqué des centaines de milliers de morts, beaucoup d’enfants se retrouvent orphelins et sont obligés de s’installer dans les rues puisque l’État ne décide pas de répondre à leurs besoins.

Un point important est à signaler face à ce phénomène, la majorité des enfants de rue ont des problèmes de santé à cause de la façon dont ils vivent tous les jours sous des piles d’immondices à travers les rues, ce qui est un problème crucial pour le bon fonctionnement de l’organisme humain.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

Impacts sociologiques

Ces enfants et adultes ont droit à la protection, à la sécurité et à la reconnaissance selon le Socio-Politologue Fritzner Charles. Il avance pour dire que l’État doit jouer son rôle et prendre sa responsabilité pour permettre à ce que le pays s’échappe de ce danger en accueillant les enfants et adultes des rues dans un endroit tout en les respectant en tant que personne et de venir avec une politique familiale en aidant les familles à contrôler le taux de natalité, ce qui est un élément provocateur de ce phénomène.

Toutefois, il continue pour faire savoir que l’augmentation du phénomène de l’insécurité au sein de la capitale haïtienne est le résultat du phénomène de la montée des enfants à travers les rues. De ce fait, il continue pour dire que le pays risque de connaître le pire s’il n’y a pas une solution à ce problème.

L’aspect juridique

Selon la Constitution de 1987 amendée, en faisant référence aux articles 19, 260 et 261, l’État a l’impérieuse obligation de garantir le droit à la vie, à la santé, au respect de la personne humaine, de procurer aide et assistance à la maternité, à l’enfance et à la vieillesse et la loi assure la protection de tous les enfants tout en leur facilitant le droit à l’amour, à l’affection, à la compréhension et aux soins moraux et matériels de leur père et de leur mère.

Selon la convention internationale relative aux droits de l’enfant, les enfants ont droit à la nourriture, à la santé, à l’éducation, de vivre dans un milieu favorable à leur développement physique, psychologique, moral, social et spirituel.

Face à la montée galopante de ce phénomène, l’Association des Jeunes pour l’Avancement Communautaire (AJAC) demande à l’État haïtien d’assumer sa responsabilité en vue de mettre un terme à ce phénomène qui risque de plonger le pays dans une situation beaucoup plus critique.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker