Frantz Elbé, cette volonté qui manquait à la PNH ?

(TripFoumi Enfo) – Tel un malade commençant à se reprendre, la Police Nationale d’Haïti (PNH) a réalisé quelques bons coups depuis l’arrivée de son actuel Directeur Général, Frantz Elbé qui, pour en finir avec le phénomène de l’insécurité sur le territoire national, spécialement le kidnapping, a effectué des changements dans la hiérarchie de l’institution.

Contrairement à Léon Charles, Frantz Elbé parle peu dans la presse. Après son arrivée, il a déjà nommé un nouveau directeur à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) et fait revenir Garry Desrosiers comme porte-parole de la PNH. M. Elbé, lors de la cérémonie de son installation, disait avoir donné son Ok au Premier ministre Ariel Henry en vue de mettre chaos les gangs armés dans le pays.

Le G-9, coalition des gangs armés de la région métropolitaine de Port-au-Prince, à court de munitions et de soldats, aurait été contraint, sous l’assaut des policiers, de quitter la zone du Terminal Varreux même si d’autres informations laissent entendre que le chef de ladite coalition Jimmy Chérisier alias Barbecue aurait reçu la somme de 40 millions de gourdes du gouvernement pour observer une trêve. « Nous ne donnons de l’argent à aucun gang », martèle le chef de la primature.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

La semaine écoulée, plusieurs individus du Gang « 400 mawozo » ont été touchés par balles dans des échanges de tirs avec la police. Le deuxième chef de cette troupe armée, soit un certain « Gaspiyay » ainsi connu, aurait succombé de ses blessures. C’est ce qu’ont rapporté plusieurs médias en ligne, citant des sources policières. Mais, Wilson Joseph dit « Lanmò 100 jou », le numéro 1 dudit gang, ne s’est pas encore prononcé sur cette affaire.

Dans la soirée du dimanche 14 novembre, la police a dévié une tentative de kidnapping au niveau de Delmas 65. Deux des présumés kidnappeurs ont été tués, un véhicule de « Food for the Poor » récupéré et une arme de guerre saisie par des agents de la PNH, institution au bord du gouffre.

Le lendemain, soit le lundi 15 novembre, un puissant chef de gang de la capitale répondant au nom de Winson Hyppolite, qui se soignait au centre hospitalier PLURIMEDIC, a été arrêté par la police. Ce mardi, un camion de marchandises volé par des bandits armés a été récupéré par les forces de l’ordre au niveau de la Croix-des-Bouquets.

Malgré un passé laissant à désirer, l’actuel DG de la PNH semble déterminé à traquer les criminels. Le temps est révélateur, dit-on. Frantz Elbé, cette volonté qui manquait à la PNH ? À la population de juger !

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker