JusticeCrimeGangUSA

Affaire Yonyon| James Boyard précise qu’il ne s’agit pas d’extradition mais plutôt de transfert

(TripFoumi Enfo) – Le spécialiste en droit international James Boyard a réagi, après le transfert aux États-Unis du chef du Gang « 400 Mawozo », Germine Joly alias Yonyon, qui était incarcéré au Pénitencier National depuis plusieurs années. Dans une interview accordée à la Rédaction, le professeur a précisé qu’il s’agit d’un transfert et non d’une extradition, arguant que les autorités américaines sont tout à fait compétentes pour venir chercher le chef de gang par le biais d’un mandat d’arrêt international.

Le professeur James Boyard a opiné sur le transfert du chef de gang des 400 Mawozo, rejetant l’idée d’une extradition. Il a souligné que le processus d’extradition est très long, ce qui aurait poussé les autorités des deux pays à choisir une voie plus simple et plus courte. Le spécialiste en relations internationales a écarté toute pensée liée à une ingérence des États-Unis. Il a soutenu que le transfert s’inscrit dans le cadre d’un processus judiciaire entre les deux pays.

Le professeur a estimé également que les États-Unis peuvent se déclarer compétents pour juger et condamner Yonyon par rapport aux accusations de trafic d’armes en provenance des États-Unis retenues contre le chef de gang. Le professeur James Boyard a indiqué plusieurs raisons pour lesquelles un pays étranger peut se déclarer compétent pour entendre une affaire. Il a rappelé que le Gang « 400 Mawozo » qui avait toujours Yonyon à sa tête malgré son incarcération, avait kidnappé plusieurs citoyens américains, un crime puni par la loi américaine.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Le spécialiste a évoqué plusieurs accords signés entre plusieurs États pour faciliter le transfert, l’extradition ou l’arrestation d’un individu ayant commis des actes qualifiés de crimes internationaux. Le professeur James Boyard a déclaré que 2 tribunaux dans les deux pays peuvent toujours juger et condamner le chef de gang.

James Boyard a également souligné qu’après la condamnation et l’emprisonnement de l’accusé aux États-Unis, la justice haïtienne pourrait à son tour demander son extradition vers Haïti pour être jugé à nouveau pour les accusations qui pèsent contre lui en Haïti.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker