À la une

L’ingénieur mécanique spécialisé en Mercedes, Lespérance Marc-André, laisse Haïti

(Tripfoumi Célébrité) – Haïti ne cesse de pousser le dos de ses enfants en dépit de leur volonté indéniable de vivre paisiblement sur la terre qui les a vu naître. Plusieurs citoyens pourvus de sciences, vu leur bonne formation académique et/ou professionnelle, ont déjà quitté le pays pour un mieux-être et un peu de tranquillité. Nous sommes en train d’assister à la migration de la crème des crèmes du pays. Nous perdons de jour en jour notre élite intellectuelle et cela ne semble guère déranger les autorités étatiques. Marc-André Lespérance vient de grossir la liste des belles têtes humiliées, maltraitées, repoussées par Haïti.

Marc-André Lespérance, originaire de Carrefour, a fait ses études classiques chez les frères de sa commune natale et ses études professionnelles à Sainte Trinité. Après trois années d’études acharnées à Sainte Trinité, il a enchaîné avec trois autres années de spécialisation en Mercedes à Europe motors, une école qui n’existe plus en Haïti à cause de l’insécurité. Après plusieurs tentatives d’assassinat, de vol, d’intimidation à l’égard de l’ingénieur mécanique Lespérance Marc-André qui, depuis 13 ans, sert Haïti dans le domaine mécanique, il décide enfin de faire profil bas.

Attaqué par des bandits armés en septembre 2015, sa voiture a été touchée de 7 projectiles. En 2017, on a volé ses matériels de travail. Et l’année dernière, soit en octobre 2021, des gens mal intentionnées ont pénétré dans son garage à Jacquet, ils ont emporté tout ce qu’ils pouvaient et frappé une personne qui était sur place. Après ces tentatives à répétition, la victime a confié à la rédaction de Tripfoumi Célébrité qu’il a remercié ses collègues et a définitivement fermé Dolce garage, son entreprise.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

« Après 13 ans de carrière, j’ai passé toutes les étapes avant d’arriver à ce niveau. Sincèrement, je laisse Haïti avec un sentiment de regret, de cœur brisé. Je me sens bien quand je suis dans mon pays, mais il faut savoir prendre du recul quand c’est nécessaire. Je retournerai dans mon pays paske sa p ap rete konsa », exprime-t-il à la rédaction de TripFoumi Célébrité. Il en a profité pour laisser quelques mots aux personnes malhonnêtes qui gardent le pays en otage : « Selman pa bliye, pwovèb la di bat chen an tann mèt li. Jou mayi tonbe nan dlo se pa jou a li pouri ».

Marc André ne voulait pas partir mais l’insécurité qui fait rage en Haïti l’a contraint à quitter le pays. Combien d’autres cerveaux seront encore obligés de le suivre? Combien d’écoles de spécialisation comme Europe motors qui vont devoir fermer leurs portes. Tant de questions sans réponse ! Pour utiliser les mots de Lespérance Marc-André « Yon jou l’ ap jou ».

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker