SantéÀ la une

Les performances des antibiotiques réduites, faute d’innovation

(TripFoumi Enfo)- Un nouveau rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé est publié ce mercredi 22 juin 2022. Ladite organisation apprécie le développement de nouveaux traitements antibactériens, toutefois ceux-ci ne peuvent pas encore vaincre la résistance aux antibiotiques.

Depuis l’année 2017, 12 antibiotiques ont été approuvés et 10 d’entre-eux font partie des catégories dont les mécanismes de défense contre les antimicrobiens sont clairement établis. Cependant, la Directrice générale adjointe de l’OMS chargée de la RAM (Résistance aux antimicrobiens), Dr Hanan Balkhy, attire l’attention sur la différence entre les traitements antibactériens et les traitements innovants.

« Il existe un écart important dans la découverte de traitements antibactériens, et plus encore dans la découverte de traitements innovants », a-t-elle déclaré.
« Cela représente un défi sérieux pour surmonter la pandémie croissante de résistance aux antimicrobiens et laisse chacun d’entre nous de plus en plus vulnérable aux infections bactériennes, y compris les infections les plus simples », a-t-elle encore précisé.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Les obstacles au développement de traitements innovants sont nombreux. Ils peuvent être, entre autres, le processus d’approbation, le coût élevé et les faibles taux de réussite sur le marché. Ces difficultés empêchent également la résistance contre les maladies traditionnelles. Selon le Directeur de la coordination mondiale de la RAM (Résistance aux Antimicrobiens) à l’OMS, Dr Haileyesus Getahun, « Le rythme et le succès de l’innovation sont bien en deçà de ce dont nous avons besoin pour préserver les acquis de la médecine moderne contre des maladies ancestrales mais dévastatrices comme la septicémie néonatale ».

La pandémie de Covid-19 aurait également ralenti les progrès, selon plusieurs cadres de l’OMS. Les Petites et Moyennes Entreprises (PME) n’ont pas pu innover normalement dans ce domaine de résistance aux antimicrobiens. L’OMS invite donc les pays ou les autorités des différents pays à encadrer beaucoup plus le secteur privé et à se mettre ensemble pour pallier ce problème majeur pour le monde.

« Les pays doivent travailler ensemble pour trouver des solutions durables et des incitations à la recherche, au développement et à l’innovation et pour créer un écosystème viable pour les antibiotiques ».

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker