À la une

Affrontements armés à Port-au-Prince : le BINUH regrette et condamne

(TripFoumi Enfo) – Des affrontements armés ont eu lieu dans divers quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince au cours de la semaine écoulée. Dans une publication sur Twitter, le vendredi 8 juillet 2022, le Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti (BINUH) dit regretter et condamner ces récentes actions des bandits. En même temps, il demande aux individus armés d’arrêter leurs actes de violence.

Croix-des-Bouquets, Cité-Soleil, Bas Delmas et plusieurs quartiers de la Plaine du Cul-de-Sac ont été en effervescence durant la semaine. Le BINUH n’est pas resté dans son mutisme et s’est prononcé sur le phénomène, laissant croire qu’il regrette ces actes et demande aux bandits de surseoir à leurs activités criminelles.

« @BINUH_UN regrette et condamne encore une fois ces énièmes affrontements entre des gangs armés qui ont causé aujourd’hui la terreur dans les zones de Bas Delmas, Croix des Missions, Santo, Tabarre, ainsi que dans la commune de Cité Soleil. BINUH demande à tous les individus armés d’arrêter immédiatement leurs actes de violence, de laisser libre passage aux services d’urgence médicale et encourage les autorités nationales à assurer la protection de la population civile. », peut-on lire dans ce message de cette instance des Nations-Unies en Haïti dirigée par Helen La Lime.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Rappelons que Helen La Lime se vantait de la fédération des groupes armés à Port-au-Prince sous la bannière du « G9 an fanmi e alye ». Ce qui, d’après elle, contribuerait à diminuer les actes criminels en Haïti. Cependant, le constat est tout autre ; les affrontements armés s’intensifient, les massacres se poursuivent et les scènes de pillage et de détournement de camions de marchandises ne cessent de progresser, plongeant ainsi le pays dans la plus grande désolation.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker