Fritz William Michel, inéligible au poste de Premier Ministre

Ensemble Contre la corruption (ECC), un regroupement d’organisation de la société civile estime que Fritz William Michel n’est pas éligible au poste de Premier Ministre. C’est à travers un long dossier rendu public que ces organisations fait état de l’implication de ce dernier dans une vaste affaire de corruption et de scandales alors même qu’il attend la bénédiction du Sénat de la République.

Dans Le Cid, Pierre Corneille a fait dire à Rodrigue:«Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années». Fritz William Michel en est l’exemple parfait. A 38 ans, il est nommé par arrêté présidentiel en date du 22 juillet 2019 comme Premier Ministre devant conduire le destiné de la nation haïtienne . L’heure est à la jeunesse, dit-on.

Cependant, quelques heures seulement après sa nomination, il est accusé d’être en possession d’un compte Twitter à travers lequel, il aurait l’habitude d’adresser des propos haineux et désobligeants envers des journalistes et des femmes. Ce dernier a crié au complot visant à ternir son image, car il n’aurait jamais utilisé ce réseau social auparavant.
Depuis lors, les révélations de cas de corruption dans lesquels Fritz William Michel aurait été impliqué s’entassent , se multiplient et se répandent comme une pandémie.

Le premier scandale est relatif aux versements de 500,000 dollars américains aux 5 sénateurs du GPRD en vue de ratifier la déclaration de sa politique générale au Sénat de la République.

Le deuxième cas concerne l’affaire de cabris surfacturé qu’il a vendu à l’Etat haïtien pour la bagatelle somme de 31 000 gourdes chacun. Rappelons que cette information a été révélée à la presse par le Sénateur de l’Artibonite Youri Latortue.

Selon les données disponibles, ECC relate que Fritz William Michel participe à la direction et/ou gestion d’au moins cinq (5) firmes en mêmes temps.
Caribean Products and Services (GPS) dont il est le Directeur Général, Express Transport dirigée par son épouse Natacha MARSAN, Haitian Foods dont le Comptable Roody TORCHON est aussi l’Administrateur de Caribbean Food and Services, Fish Equipment dans laquelle travaille son épouse Natacha MARSAN et Agrisol.

Le 10 mars 2017, un chèque d’un montant de 34,572,000 gourdes, numéroté 1709FAG036 a été émis au bénéfice de Caribbean Products and Services par le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MARNDR). Le même jour, MARNDR a émis un autre chèque numéroté 1709FAG037 d’un montant similaire soit 34,572,000 gourdes pour le compte de Haitian Food.

ECC note aussi que les 5 firmes liés à Fritz William Michel fournissent les mêmes services, elles sont payés souvent au même date par le même ministère (MARNDR) et ils sont sollicités pour tout type de services comprenant fourniture de bureau, semence de sorgho, chaises, tables, outils agricoles, alimentation des personnes, caisses d’huile, kits alimentaires, caprines créoles, Téléviseurs, semence de maïs, carte et blocs de reçus, poulets, classeurs pour les policiers de la RO, boîte de plumes pour ke Sénat, Dessus de lits, Amélioration des conditions de vie des habitants de la Plaine du Cul-de-sac, etc.

Pour l’exercice fiscal 2017-2018, Caribean Products and Services a encaissé des chèques totalisant 104,367,000 gourdes.
Et pour le même exercice, 91,918,840 gourdes ont été versées à la firme Fish Equipment. D’un autre côté, Express Transport et Distribution dirigée par l’épouse de Fritz William Michel a encaissé 89,838,000 gourdes pour l’exercice fiscal 2016-2017 contre 49,151,000 gourdes pour l’exercice 2017-2018. De plus, seulement pour le mois d’octobre 2017, Agrisol une des firmes de Fritz William Michel, a encaissé trois (3) chèques totalisant 22,108,400 gourdes pour fournir au MARNDR des semences agricoles, des outils agricoles et des caprines créoles pendant que Fish Equipment, une firme dans laquelle travaille sa femme a été payée pour fournir des caprins mâles et femelles pour plusieurs millions de gourdes.

Après analyse des différents cas, ECC note que le Premier Ministre Fritz William Michel a violé la loi fixant les règles relatives aux marchés publics et aux conventions de concession d’ouvrage de service public en son article 22 et les alinéas 4,5,6,8 et 10, publiée dans le jourdnal officiel Le Moniteur du mardi 28 juillet 2009 (No 78) et celle du 12 mars 2014 relative à la prévention et répression de la corruption au regard des articles 5.5, 5.8, 5.9, 5.11 et 5.13.

Ces articles traitent en effet des infractions telles que «Abus de fonction», «Surfacturation», «Traffic d’influence», «Delit d’initié» et « Prise illégale d’intérêt» pour lesquelles les contrevenants encourent des peines telles que la prison et la réclusion.

«A la lumière des faits analysés, ECC en est arrivé à la conclusion selon laquelle Fritz William Michel est depuis des années, à la tête d’une machine de corruption qui, au détriment de l’Etat, lui a permis de s’enrichir de manière illicite, de concert avec son épouse Natacha MARSAN et son frère Salomon Ashley PRUDENT… avec la complicité de personnalités haut placées au sein du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural ( MARNDR), a précisé ECC.

Au final, l’Ensemble Contre la Corruption (ECC), dont la note porte la signature de Me Gédéon Jean et Marie Rosy Kesner AUGUSTE, a conclu que Fritz William Michel n’est pas éligible pour briguer le poste de Premier Ministre et demande aux instances comme l’Unité de Lutte Contre la Corruption( ULCC), l’Unité Centrale de Renseignements Financiers ( UCREF), Le Parquet près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince et la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif entre-autres de se saisir du dossier au plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker