Les gangs armés de Papaye(Ganthier) continuent d’imposer leurs lois

Le Groupe d’Appui au Changement de Fonds- Verrettes (GACF) par le biais de son coordonnateur général dénonce et condamne avec véhémence l’attaque et séquestration perpétrées contre son secrétaire général, Eraniel Jean, ce Samedi 28 Septembre 2019, par des hommes armés opérant dans la localité de papaye, commune Gantier, dans le département de l’ouest. Les malfrats l’ont séquestré pendant plusieurs heures et l’a dépouillé de tous ses effets, dans une note publiée ce dimanche 28 Septembre 2019.

Les usagers utilisant la route nationale numéro 8 ont subi les lois de ces bandits armés depuis plusieurs mois. Ces voyous opérant dans cette commune sans crainte au vu et au de su de tous, en plus sous les yeux des autorités du pays. Ces gangsters ont tué, violé et blessé les gens comme bon leur semble.

Plusieurs habitants de Fonds-Verrettes sont souvent victimes de ces assassins plus particulièrement ce samedi 28 Septembre 2019, lit-on dans cette note.

Plus loin dans la note, le GACF dénonce la passivité des autorités qui ne prenaient pas en considération l’appel lancé par l’organisation pour attirer leur attention concernant ce groupe de jeunes qui était en formation à l’époque, qui aujourd’hui devient une armée puissante.

Toujours selon cette note, plusieurs victimes sont enregistrées depuis la formation de ce gang, tels que : des motards, des chauffeurs de camion, des commerçants, des jeunes filles entre autres. Malgré un sous commissariat implanté dans la zone sous la demande du sénateur de l’ouest, Jean Renel Sénatus, et aider les policiers de ce sous-commissariat à trouver les moyens de déplacement n’empêche pas aux gangs armés de continuer à imposer leurs lois. Faut-il attendre un nombre incalculable de victimes pour réagir? Souligne la note.

La circonscription Ganthier/ Fonds-Verrettes fait face pour la première fois à une telle situation. Que ferons-nous pour sauver cette circonscription? Poursuit la note.

Le comité du GACF et tous les membres faisant partie de ce groupe ont déploré cette attaque perpétrée contre leur secrétaire général. Avec l’aide de Dieu il est sorti vivant, cependant il a été traumatisé, c’était un moment très difficile pour lui, les malfrats ont emporté son véhicule et son portable. Haïti devient un territoire très fragile, les malfrats laissent la Capitale pour aller s’implanter dans les villes de provinces, si rien n’est fait, la situation risque de tourner au vinaigre.

Cette note portant les signatures du coordonnateur général, Thériel Thélus et le coordonnateur adjoint Harinel Zami.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker