Proposition de sortie de crise de l’ancien maire de Port-de-Paix, Salvador Guillet

Les propositions,de sortie de crise, viennent de toutes parts en ces temps de turbulences sociales et politiques qui tendent à plonger Haïti beaucoup plus dans l’abîme. L’ancien maire de Port-de-Paix en a profité pour présenter une forme de dialogue qu’il juge adéquate pour refonder Haïti, déjà ruinée.

L’ancien premier citoyen de la ville de Port-de-Paix, estimant que les collectivités territoriales sont toujours traitées en parents pauvres par les grands décideurs de l’exécutif, propose à ce que l’entame du dialogue soit effectuée d’abord dans les communes. Parce que Haïti contient 140 communes, il doit avoir en premier lieu 140 dialogues. Dans chaque commune, un dialogue. Il y aura alors 140 résultats qui seront débattus au niveau des départements.

Alors les 140 dialogues au sein des communes seront prises en consideration par département. Ils seront réduits en dix. Donc, il y aura 10 dialogues, un dialogue par département. C’est de cet exercice que sortira le dialogue national qui prendra en compte les revendications fondamentales des sections communales, communes et départements. Ne laissant, ici, aucune marge de manoeuvre pour que la République de Port-au-Prince décide ce qui est bon ou pas pour les zones provinciales.

« Si le processus n’est pas entamé ainsi, ce sera un dialogue port-au-princien et exclusif », met en garde l’ancien édile de 65 ans qui demande que les élections ne soient organisées sans se débarrasser de ce système. Il faut, déclare-t-il, des changements en profondeurs et radicaux. Toutefois, tout cet apport pour la nouvelle Haïti souhaitée ne sera bénéfique outre l’implication et l’avis des élus et citoyens qui meuvent dans les endroits reculés de la capitale haïtienne.

Aux micros des journalistes Wilgens Devilas et Daniel Loriston, à l’espace de l’émission Ayisyen Ann Pale, sur les ondes de la Radio Génération 80, le Maire n’exclut pas un retour aux joutes électorales pour redevenir le premier citoyen de la ville. Car, il croit avoir fait une bonne gestion de la mairie. Il estime avoir fait progresser le reçu de l’hôtel de ville pendant son passage.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker