“Le président a perdu la raison”, estime Patrice Dumont

Le débat, les contestations occupent encore l’espace médiatique après le tweet du président qui dit constater la caducité du parlement. Alors que les députés s’en vont parce que leur mandat arrive à terme, tout repose maintenant sur la quantité de sénateurs qui doivent partir. Jovenel Moïse, quant à lui, favorable au renvoi de 2/3 des sénateurs, a perdu son rôle, estime le sénateur de l’Ouest, Patrice Dumont.

Ce mardi 14 janvier, répondant aux questions d’un journaliste sur Majik 9, Patrice Dumont a déclaré que le président a perdu son rôle, a fait un cauchemar et a bu une substance nuisible à son état d’âme. Il argumente que le locataire du palais national n’a pas le droit de se prononcer sur le mandat des élus du législatif. C’est au corps de savoir quand est-ce que le mandat d’un élu arrive à terme.

Une question qui n’est toujours pas tranchée. Jusqu’ici, personne ne sait sur quoi sera déboucher cette crise où seul l’exécutif comme pouvoir politique mène la danse. D’ailleurs, Jovenel Moïse annonce déjà une désaffection des fonds qui étaient alloués aux parlementaires pour la construction de dix écoles nationales.

L’esprit des lois a consacré la séparation des trois pouvoirs de l’État. En ce sens le parlement et l’exécutif sont co-dépositaires de la souvéraineté nationale, si l’un a omis sa mission l’équilibre est rompu. En contrôlant les actions de l’exécutif les parlementaires devaient dôter le gouvernement des moyens légaux et financiers pour organiser les élections en vue d’éviter ce vide. Alors que l’exécutif, trop occupé à protéger son mandat, n’a même pas songé à engager ces élections.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker