Les communes frontalières dont Belladère crient au secours et accusent les autorités centrales

Moins d’une semaine après la décision de fermer la frontière haitiano-dominicaine, la mesure se heurte contre des réalités que l’État semble ignorer par rapports aux communes frontalières.

Dans le but de diminuer les possibilités de l’intrusion du Covid-19 qui fait des morts à travers le monde, l’État haïtien a pris la disposition de diminuer la migration avec quelques autres États.

Partageant une frontière terrestre avec son voisin de l’île, la République dominicaine qui compte plus de vingt (20) cas de contaminations tombe sous le coup de cette mesure. Cependant, opération suicide, l’État porte préjudice à sa propre population dont il semble ignorer l’existence d’une grande partie.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Les communes frontalières dépendent grandement de la République voisine à cause de la non ou manque de production des denrées alimentaires en Haïti. Le maire Macklish Ledoux, représentant de Belladère, dans une intervention sur la radio Méga à l’émission « Carrefour » fait état de la précarité de sa commune.

À Belladère, l’eau consommée provient de la République dominicaine car, un représentant de la DINEPA (Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement) avait soustrait frauduleusement un montant alloué aux travaux relatifs à la gestion et à la distribution de l’eau dans la commune.

Outre cela, des enfants de Belladère traversent la frontière haitiano-dominicaine pour se scolariser car, la commune ne dispose pas vraiment d’une présence d’infrastructure éducative pour les accueillir.

Du point de vue sanitaire, une tranche de la population de Belladère, soit 98%, va en République dominicaine pour recevoir des soins en cas de maladie. C’est une réalité malheureuse que revèle les déclarations du maire qui se déclare incapable de redresser la situation tout seul et demande l’accompagnement de la presse.

Cette mesure, considérant le dommage qu’elle est susceptible de causer aux citoyens haïtiens contraints d’aller se ressourcer en territoire dominicain à cause de l’incompétence de leurs autorités, témoigne soit de la méchanceté, soit de la méconnaissance de l’État des réalités de la vie dans les zones frontalières sur lesquelles il est tenu pourtant de toujours avoir le contrôle.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker