Steven Benoît salue l’accord du 21 août et invite l’opposition à ne pas commettre les erreurs de 2004

L’ancien sénateur de l’Ouest, Steven Benoît, tout en saluant l’accord conclu ce vendredi 21 Août 2020 entre plus de 300 Organisations politiques, sociales et culturelles invite l’opposition à ne pas commettre les mêmes erreurs de 2004.

Le problème évoqué par Steven Benoît par rapport aux membres de l’opposition est le fait que certains veulent avoir le contrôle de la gouvernance. Ce qui, pour lui, est un handicap majeur au départ du locataire du palais national.

Toutefois, constatant l’échec de Jovenel Moïse qui, selon lui, est plus qu’évident, et les crises politique, économique et sociale que connaît le pays à cause de la mauvaise gouvernance et de l’impunité, le leader politique exige que Jovenel Moïse quitte le pouvoir en février prochain. Sinon, il peut y avoir un événement pareil à celui qui a causé la mort à Vilbrun Guillaume Sam.

En somme, Benoît prône un départ ordonné du Président de la République pour éviter l’arrivée d’une instance internationale telle la MINUSTAH, en 2004.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker