À Saint-Marc, les élèves regagnent les rues pour exiger la présence des enseignants dans les salles de classe

Depuis plus de trois semaines, les élèves des écoles publiques de Saint-Marc, particulièrement les lycéens, investissent les rues pour exiger la présence des enseignants dans les salles de classe. Pour une nouvelle fois, ce mardi 1er Septembre 2020, ils ont été dans les rues pour porter les mêmes revendications.

Parallelement à ce mouvement, les enseignants étaient également sur le macadam pour exiger de meilleurs conditions de travail. Ils réclamaient 75 000 gourdes comme salaire et 25 000 gourdes comme frais sur les cartes de débit. Mais, semble-t-il, les professeurs ont abandonné. Alors que de leur côté, les lycéens se tiennent debout.

Il faut dire que ces mouvements sont toujours émaillés de violence dans la cité de Nissage Saget. Une vidéo qui tournait en boucle sur les réseaux sociaux montrait une altercation entre un lycéen et un directeur d’école privée. Après cet incident, trois des élèves ont été interpellés par la Police de Saint-Marc.

Le pays est en crise. Rien ne marche. L’insécurité continue de gagner du terrain de plus en plus. Les élèves des écoles publiques se plaignent de l’absence de professeurs. Finalement, il va falloir que Jovenel Moïse avoue ce qu’il compte faire avec le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker