CEP contesté : naissance d’une demi-douzaine de partis politiques déjà !

(TripFoumi Enfo) – Malgré la désapprobation quasi générale du nouveau conseil électoral provisoire par la classe politique, au moins six nouveaux partis ont été présentés au public ces dernières semaines.

Le Sénateur du département de l’Artibonite, Gracia Delva a procédé le dimanche 4 octobre 2020, à l’Hôtel Montana au lancement officiel de son parti politique: AYA, Ayiti An Avan. Ce qui scelle définitivement sa rupture avec le parti AAA de Youry Latortue sur la bannière duquel il a été élu sénateur pour un mandat de Six ans.

Un jour plus tôt, soit le samedi 3 octobre, l’ancien député de Petion-Ville, Jerry Tardieu a présenté sur les fonds baptismaux à Tara’s la plateforme politique: « En Avant ».

L’ancien représentant du département centre, Willot Joseph, dont le mandat a pris fin comme sénateur, a communiqué le nom de son parti politique à la fin du mois de septembre. Il s’agit de « Egzanp Nasyonal.

Quant à Jean Renel Sénatus, il a procédé au lancement du sien ce premier (1er) octobre 2020 . L’ancien élu de l’Ouest au niveau du Sénat donne à ce parti politique le nom de : « Lòd demokratik ». Par cet acte, l’ancien commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, zokiki, confirme son absence de la « ligue dessalinienne », plateforme sur laquelle il a été élu.

L’ex député de la commune de Marigot, département du Sud’Est, Déus Deronneth et l’ex député à trois reprises de Cerca-Cavajal, commune du département du centre, Arodon Bien-Aimé ont lancé quelques jours avant leur mouvement politique respectif « EDEM et ENA : Antant Nasyonal.

Le pullulement des partis politiques reste l’un des problèmes auxquels fait face le pays. A quoi peut-on s’attendre quand des mouvements politiques naissent rien que pour participer aux élection

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker