L’opposition haïtienne refuse de négocier avec Jovenel Moïse et exige son départ le 7 février 2021

(TripFoumi Enfo) – Des partis politiques de l’opposition haïtienne ont refusé une fois de plus de negocier avec le président de la République Jovenel Moïse concernant l’organisation des prochaines joutes électorales dans le pays. En effet, ils préconisent le depart du chef de l’État le 7 février 2021.

Avant de parler des élections, ces partis ont estimé qu’il est nécessaire de créer les conditions qui permettront au peuple haïtien de décider d’un commun accord des changements qu’ils souhaitent apporter à la Constitution et des mécanismes crédibles et consensuels pour choisir librement leurs futurs dirigeants.

« La situation chaotique créée par la mauvaise gouvernance et les excès dictatoriaux du gouvernement font parties des stratégies du pouvoir en place visant à exclure les principaux acteurs de la classe politique et de la société civile dans la recherche d’une solution durable est vouée à l’échec », ont déclaré certains leaders de l’opposition.

Les leaders politiques prônent le départ du locataire du palais national au pouvoir le 7 février 2021, tandis que le premier mandataire de la nation se dit déterminé à organiser des élections dans le pays en créant un Conseil Électoral Provisoire, contesté par la classe politique haïtienne.

A rappeler, plusieurs partis politiques et organisations de la société civile ont qualifié ce conseil d’anticonstitutionnel et d’illégal, considérant que les conditions pour l’organisation des élections ne sont pas encore réunies à un moment où le climat de violence et d’insécurité s’accroît en Haïti

La communauté internationale, y compris l’ambassade des États-Unis, ne cesse d’exhorter l’ancien patron de l’AGRITRANS à organiser des élections dans le pays.

Les partis et organisations de l’opposition ont annoncé une journée de mobilisation nationale le 17 octobre pour continuer à exiger le départ du président, qui selon eux, est impliqué dans un scandale de corruption. De plus les hommes de l’opposition ont considéré Jovenel Moïse comme incapable de mener le pays vers une conclusion satisfaisante à la crise.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker