Des membres du congrès américain optent pour une transition crédible et le retour à la démocratie en Haïti

(TripFoumi Enfo) – Des membres du congrès américain dont Andy Levin et Grégory Meeks de la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants ainsi que le président du sous-comité de l’hémisphère occidental, de la sécurité civile et du commerce, Albio Sires a publié la déclaration suivante sur les récents développements de la situation sociopolitique en Haïti ce mardi 22 décembre 2020. Ce communiqué a eu l’effet d’une bombe dans l’entourage du pouvoir de Jovenel Moïse qui tente d’instaurer une dictature en Haïti.

«En tant que membres de la Chambre des représentants, nous avons passé ces dernières semaines à travailler en toute urgence pour porter secours au peuple américain au milieu des catastrophes de santé publique et économiques de la COVID-19. Nous voulons que nos amis en Haïti sachent, cependant, que nous surveillons toujours ce qui s’y déroule chez vous avec une inquiétude croissante.

Le président haïtien Jovenel Moïse poursuit sa ligne de conduite de plus en plus autoritaire, en publiant une série de décrets récents qui incluent la création d’une force «de renseignement» intérieure extra-constitutionnelle. Ses dernières actions rappellent les exactions antidémocratiques du passé que le peuple haïtien a subies, y compris la période précédant la dictature des Duvalier. Nous ne resterons pas les bras croisés pendant qu’Haïti sombrera dans le chaos.

“ Lorsque le 117e Congrès se réunira, le soutien des acteurs démocratiques en Haïti sera une préoccupation majeure de cette commission. Nous travaillerons de toute urgence avec la nouvelle administration Biden pour développer une politique américaine qui donne la priorité aux droits et aux aspirations du peuple haïtien et soutient une transition crédible et dirigée par les Haïtiens vers un ordre démocratique. “

“Nous engagerons des alliés et des institutions internationales pour coordonner une stratégie multilatérale pour faire face à la crise actuelle en Haïti et pour poursuivre la responsabilité des officiels haïtiens qui commettent des violations des droits de l’homme et des actes de corruption. En tant que membres de la commission des affaires étrangères de la Chambre, nous considérons qu’il est de notre responsabilité de surveiller les événements en Haïti et de travailler en étroite collaboration avec les organisations de la société civile haïtienne et les citoyens de bonne volonté qui recherchent la paix et la démocratie dans leur pays. Nous assurons au peuple haïtien que, alors que nous nous attaquons aux crises auxquelles nous sommes confrontées dans notre propre pays, nous n’oublierons pas nos voisins ni notre engagement à protéger leurs droits humains”, ont-ils déclaré.

Le porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire Me André Michel s’empresse à réagir après ce communiqué conjoint des membres du congrès américain. L’opposant farouche à Jovenel Moïse a tweeté ce mardi: “La Position des membres de la Commission des Affaires étrangères du Congrès Américain représente Un Petit Pas dans la Bonne Direction pour répéter H Kissinger. La communauté internationale doit cesser de supporter un régime corrompu et criminel. La Transition s’impose. Mobilisation!!

Il faut signaler que la communauté haïtienne des USA avait clairement présenté au candidat Joe Biden tout un cahier de doléances bien avant de lui confier son vote. Biden avait promis de répondre à ses revendications dont la principale est de ne pas supporter à la Trump l’équipe du PHTK.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker