Kim Jong-Un se prépare à une confrontation militaire avec les États-Unis à l’aide d’armes nucléaires tactiques

(TripFoumi Enfo) – Améliorer les capacités des armes nucléaires tactiques en vue d’une nouvelle confrontation militaire avec les États-Unis, tel est l’objectif fixé par Kim Jong-Un. Il s’est prononcé, samedi 9 janvier 2021, lors d’une allocution de 9hrs devant les membres du Parti des Travailleurs, rapporte l’Agence officielle KCNA

Samedi, lors du 8e Congrès du Parti des Travailleurs au pouvoir en Corée du Nord, le dirigeant suprême Kim Jong-Un a designé les États-Unis comme étant le principal ennemi” de son pays. Cette déclaration survient à environ une semaine de l’investiture du nouveau président Joe Biden.

“Nos activités politiques extérieures doivent se concentrer sur le contrôle et l’assujettissement des Etats-Unis, notre ennemi juré et la plus grande pierre d’achoppement pour le développement de notre révolution”, a déclaré Kim, selon l’agence de presse officielle KCNA.

Selon le dirigeant, la politique américaine s’inscrit dans la durée. “L’intention réelle de sa politique envers la RPDC ne changera jamais, quelle que soit la personne qui prendra le pouvoir aux Etats-Unis“, a-t-il ajouté.

En effet, Kim a ordonné le développement d’armes nucléaires miniaturisées, de bombes tactiques en y incluant des missiles balistiques intercontinentaux à combustible solide qui peuvent atteindre avec précision des cibles à une distance allant jusqu’à 15 000 kilomètres.

« De nouvelles recherches de planification pour un sous-marin nucléaire ont été menées à bien et sont sur le point d’entrer dans le processus d’examen final », a-t-il déclaré selon l’agence. Le pays devrait « développer davantage la technologie nucléaire » et produire des ogives nucléaires légères et de petite taille pour être utilisées « en fonction des cibles visées », a-t-il ajouté.

La relation entre Kim et Biden n’annonce rien de bon pour les prochaines années. En campagne électorale, le candidat démocrate l’a déjà traité de « voyou ». Ce à quoi le dirigeant nord-coréen a retoqué en qualifiant l’Américain de » chien enragé » qu’il faudrait « battre à mort ».

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker