Mesye nou lach: BIC et Berthelot dénoncent les violences faites aux femmes

(TripFoumi Enfo) – C’est un fait! Beaucoup de femmes sont souvent battues par les hommes. Cette triste réalité, les artistes comme BIC et Berthelot, l’ont mise en chanson afin de la dénoncer ouvertement tout en s’en prenant aux hommes : Mesye nou lach.

Ce qu’une femme n’est pas, BIC nous le crache dans ses vers. « Fanm pa yon mango, fanm pa pwa kongo, fanm pa yon vè pistach », mesye nou lach, chante-t-il, d’entrée de jeu.

Berthelot, sur ce track d’une durée de 4 minutes, explique de quoi cela est fait, l’amour, et ce qui n’est pas de lui, toujours l’amour. « Nan lanmou, pa gen pi fò, pa gen pi fèb. Se 2 pwonon k ap konjige yon sèl vèb. Lanmou pa gen anwo, li pa gen anba. Lanmou pa gen pi gwo pi gra », rappelle-t-il.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Les deux compères sont clairs là-dessus : Lanmou pa nan gwo bibit. Quant à Tizon dife, il se montre plus tranchant. Espèce de grand « bidyo », espèce de gros soulier. Espèce de « ti kolon ». Espèce de poule mouillée, fustige-t-il.

Et Berthelot conseille à tous ces hommes-batteurs de femme : Si w bezwen kote pou ou lave men w, desann bò rivyè a. Ale nan galèt la. Si w bezwen kote pou w lave men w, moute pi wo a. Ale nan tiyo a.

Mesye nou lach, ce morceau se veut dénonciateur de la violence physique que subissent les femmes de la part des hommes. Mesye nou lach est à écouter, tout simplement !

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker