« Se paske gen demokrasi ki fè moun yo kapab manifeste », déclare Guichard Doré

(TripFoumi Enfo) -Guichard Doré a défendu les décrets de Jovenel Moïse dont celui traitant de la « sécurité publique » par la création de l’Agence Nationale d’Intelligence (ANI). Il prend le contre-pied du discours faisant croire qu’il y aurait une dictature en Haïti.

Selon le conseiller de la présidence, quiconque souhaiterait comprendre la portée d’une telle décision de l’exécutif doit prendre en compte le « contexte ».

En réponse à l’inquiétude des États-Unis par rapport aux arrêtés, et surtout celui portant la création de l’Agence Nationale d’Intelligence, le conseiller doute que l’ambassade américaine saisisse le contexte de la décision.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

À propos de l’interprétation des textes par la Fédération des Barreaux, et particulièrement l’article 134-2 de la constitution haïtienne, Guichard Doré dit n’avoir pas reconnu l’institution comme un parti politique. C’est ce qu’il dit aussi pour le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire qui avait lui aussi donné son interprétation de l’article en question.

Quant à la marche contre l’insécurité et la dictature organisée par le secteur des protestants et des organisations de l’opposition politique, il prend le contre-pied des revendications liées à la dictature et déclare : »Se paske gen demokrasi ki fè moun yo kapab manifeste ».

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker