Fantom malmené par des agents du SWAT à la rue Nicholas, son entreprise sabotée

(TripFoumi Enfo) – Des policiers en uniformes, en particulier ceux du SWAT ont sévèrement malmené le rappeur Fantom à la Rue Nicolas, a appris notre rédaction tard dans la soirée de ce 8 mars. Cet acte s’est produit en prélude des activités festives organisées par Izo, le puissant chef de gang de Village de Dieu.

Répondant au micro de Caraïbes-Live après l’incident, l’ancien chanteur du groupe Barikad Crew confirme que des agents de l’Unité de Swat Team l’ont roué de coups. « Je portais un maillot de marque Gucci. Les policiers l’ont déchiré. Je crois que c’est de la frustration. Mais de quoi suis-je responsable ? »

Par la même occasion, l’autoproclamé de « papa rap la » ajoute que son entreprise elle aussi a été attaquée par les agents. « M gen yon ba nan Ri Nikola. Plizyè moun te chita ap bwè byen pezib. Nèg yo vini yo kraze brize epi arete yon pakèt moun san rezon », se plaint l’artiste.

De l’avis de « Nèg Kò Vè a », c’est un abus que des policiers agissent de la sorte. « Ils auraient dû d’abord nous demander de nous identifier. À défaut de pouvoir leur montrer nos pièces d’identification, il pourrait alors nous embarquer avec eux, sans violence aucune ».

Questionné par le journaliste sur sa participation à la soirée festive de Village de Dieu, l’interprète de « Asefi » afirme que personne ne peut l’empêcher de faire danser les gens issus des quartiers populaires.

« J’ai grandi à la Rue Nicolas. C’est mon quartier populaire. C’est lui qui a fait de moi le rappeur célèbre que je suis. Je suis le seul du groupe BC à pouvoir y rester – malgré ma célébrité. Je suis reconnaissant. Jamais je ne trahirai les gens issus des quartiers défavorisés comme moi ».

Frustré on ne peut plus, l’ancien cavalier de Misty Jean martèle que les résidents des quartiers populaires comme la Rue Nicolas ont ce droit de se défouler. Tout comme il a ce droit comme artiste de leur offrir des spectacles. « Nou janm wè yo afiche m nan pwogram Taraz ? Nou janm wè yo envite m nan Festival Rap Kreyòl ? Sa yo se nèg po lanvè ki òganize yo. Ebyen lè map bay pèp katye popilè parèy mwen plezi, moun pa pale m tenten », explique t-il très en colère.

Par la même occasion, Fantom Nèg Kò Vè a en a profité pour confirmer qu’il donnera sa touche au changement du pays quand il sera député de la première circonscription de la commune de Port-au-Prince.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker