«Le droit à la vie ne peut pas être laissé aux mains des gang qui décident de tout», écrit le RENAMEL

(TripFoumi Enfo) – Le Réseau National des Médias en Ligne (RENAMEL) déplore le départ tragique de Diego Charles. Dans une note de sympathies parue ce 30 juin 2021, la structure invite les journalistes à rester vigilants et enjoint les autorités à adopter des mesures pour protéger la vie des citoyens.

Dans cette note, le RENAMEL a, d’un côté, exprimé ses sympathies à la famille de la victime et d’un autre côté, exprime son inquiétude face à l’aggravation de l’insécurité qui prévaut dans le pays. Il profite l’occasion pour demander aux journalistes de rester vigilants et enjoint l’État à garantir de meilleures conditions sécuritaires pouvant faciliter le travail des journalistes.

Plus loin, le RENAMEL rappelle l’État l’obligation qu’il leur est faite de garantir le droit à la vie, l’un des droits sacrés. «Le droit à la vie ne peut pas être laissé aux mains des groupes armés qui décident de qui doit vivre ou mourir.», souligne cette structure à l’encre forte, indiquant que des mesures drastiques sont nécessaires pour sauver la vie en Haïti.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker