Le pasteur de l’Église Méthodiste Libre Parc-Chrétien à Delmas 28B, Dévariste Éliodor kidnappé

(TripFoumi Enfo) – L’Ange de l’église Méthodiste Libre à Delmas 28B, Dévariste Éliodor a été enlevé ce samedi 9 octobre par des individus armés, en pleine célébration d’un mariage. Selon les premiers éléments d’information, ces malfrats étaient à bord d’un véhicule de couleur blanche plaque SE “Service de L’état”.

Ces derniers temps, les serviteurs et servantes de Dieu sont les principales cibles des kidnappeurs, le secteur religieux a subi plusieurs attaques armées.

Dimanche 26 septembre, des bandits armés ont attaqué la Première Église Baptiste de Port-au-Prince en plein culte d’adoration (un mort, au moins un blessé et une personne kidnappée). Dimanche 3 octobre dernier, des individus armés vêtus de l’uniforme de la police ont enlevé le pasteur Jean Mary Ferrer Michel de l’Église Jesus Center de Delmas 29 ainsi que deux autres membres. Les ravisseurs ont exigé 8 millions de dollars américains en échange de leur libération.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Ce samedi 9 octobre, le pasteur Dévariste Éliodor de l’Église Méthodiste Libre Parc-Chrétien à Delmas 28B a été kidnappé au sein même de l’assemblée.

Le secteur protestant fait face à une situation de panique, d’inquiétude malheureusement où les fidèles sont impuissants face au phénomène du banditisme, de l’insécurité et du kidnapping. Depuis trois ans, les gangs armés règnent en maîtres et seigneurs. Ils occupent le Campus de l’UEBH, selon les informations communiquées par certains responsables.

Depuis trois ans, plusieurs églises de la Saline, Cité Vincent, Cité Soleil, Tokyo, Gran Ravin entre autres, ne peuvent pas se réunir en assemblée.

Depuis plusieurs mois, la terreur règne à Martissant et à Bolosse. Des églises sont occupées et contrôlées par des chefs de gang qui imposent leur lois et les chrétiens ne peuvent pas se réunir pour adorer leur Dieu.

Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses ? Le 2 avril dernier en plein culte d’adoration à l’église adventiste à Diquini 63, des bandits armés ont procédé à l’enlèvement de plusieurs membres de cette assemblée dont le pasteur titulaire, Audalus Estimé.

Le 26 septembre dernier, des kidnappeurs faisaient régner la terreur lors du premier culte d’adoration de la Première Église Baptiste de Port-au-Prince où il a eu plusieurs blessés, une personne kidnappée et le diacre Lafaille a été lâchement abattu.

Le 3 octobre dernier, ces voyous armés ont attaqué l’église Jesus Center à Delmas 28 et ont kidnappé le Pasteur Jean Mary Ferrer Michel et deux autres membres au moment où ils s’apprêtaient à s’y rendre.

Les gangs armés se sont multipliés, à chaque endroit, il y a un GÉNÉRAL, ils fonctionnent en toute impunité au sein de la société haïtienne. Les forces de l’ordre sont impuissantes face aux assauts de ces criminels. La population est livrée à elle-même. Personne n’est exempt. Haïti est sous la domination des groupes armés qui sèment la terreur et imposent leur volonté. Les autorités policières et centrales sont absentes.

Pouvons-nous dire maintenant à demain si Dieu le veut ou si les gangs armés le veulent ? Où est passée la puissance de la prière ? Pourquoi les Églises deviennent si faibles ? Nous devons réfléchir, méditer sur le comportement des chrétiens d’aujourd’hui. Avons-nous encore la foi en Dieu ? Les églises, doivent-elles fermer leurs portes pour cause de l’insécurité ? Où sont passés les fervents chrétiens d’Haïti ? Dieu est Tout-Puissant. Il peut agir.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker