La PNH dément les informations révélées par Joana Dorcéus concernant la DCPJ

(TripFoumi Enfo)- Après les révélations choquantes d’une jeune femme du nom de Joana Dorcéus, qui a été enlevée au debut de l’année 2021, concernant les possibles connexions existant entre la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) et les kidnappeurs. La porte-parole de la Police Nationale d’Haïti, l’inspectrice divisionnaire, Marie Michelle Verrier, a démenti ces révélations et a tenté de porter des explications.

Intervenue sur les ondes de la Radio Télévision Caraïbes ce mercredi 13 octobre 2021, Marie Michelle Verrier a fait savoir, contrairement aux déclarations de madame Dorcéus, les enquêteurs de la DCPJ n’ont aucun rapport avec les gangs armés. Dans le cas de Joana Dorcéus, déclare-t-elle, il s’agissait d’un auto-kidnapping.

« Ses deux enfants n’avaient pas encore de visas. Elle voulait voyager avec eux. Ainsi, pour obtenir un asile, elle s’était rendue à la DCPJ pour demander un certificat », révèle Madame Verrier, sans préciser si ledit document lui a été délivré.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

« Le dossier ne va pas s’arrêter là. Les autorités haïtiennes, à travers l’interpol vont rechercher Joana Dorcéus là où elle se trouvait afin de l’appréhénder », promet l’inspéctrice divisionnaire.

Malgré la sortie de la porte-parole, des doutes restent planés encore sur cette institution d’enquête. Certaines gens arrivent à se demander comment les enquêteurs arrivent aussi rapide à la conclusion qu’il s’agit d’un auto-kidnapping alors que la concernée s’était, elle même, rendue à la DCPJ, et, elle n’a pas été arrêtée en dépit de tout.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker