Justice

Le nouveau juge désigné sur le dossier de l’assassinat de Jovenel Moïse, très inquiété pour sa sécurité

(TripFoumi Enfo) – Le Juge d’instruction Merlan Belabre, nouvellement désigné par le Doyen du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me Bernard Saint-Vil, pour instruire le dossier « chaud » de l’assassinat de Jovenel, exprime sa grande inquiétude pour sa sécurité, celle de sa famille et ses collaborateurs. Dans une note de presse manuscrite, le magistrat a déploré une velléité de lui livrer à des assassins et kidnappeurs, après plus de 10 jours de sa désignation officielle, aucune disposition n’est prise pour lui passer le dossier physiquement et garantir sa sécurité.

Après le Juge Gary Orélien, dessaisi du dossier pour des suspicions de corruption dans le cadre de son instruction, aucun autre Juge ne voulait s’engager pour la poursuite de l’enquête. Me Merlan Belabre n’avait produit aucune dérogation à la décision du Doyen Saint-Vil après sa désignation.

Cependant, Juge Belabre a dénoncé l’attitude malveillante des responsables, en lui désignant sur un dossier d’une telle envergure, sans aucune disposition pour garantir sa sécurité.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

« Je constate que l’Exécutif et le Conseil supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) m’ont livré, avec ma famille, aux assassins et aux kidnappeurs. 10 jours après m’avoir confié le dossier, ils n’ont pris aucune disposition pour me le remettre physiquement ni pour assurer ma sécurité et celle de ma famille », peut-on lire dans la note de presse, rédigée en créole par le Juge.

« L’État haïtien serait tenu pour responsable si quelque-chose arrivait à ma famille, à moi ou à mes collaborateurs », a précisé Juge Merlan Belabre, en ajoutant qu’il ne compte pas fuir le pays avec sa famille.

Par ailleurs, le président de l’Association Professionnelle des Magistrats (APM), Marthel Jean Claude, Intervenant sur Magik9 dans la matinée du lundi 14 mars, a confirmé l’authenticité de la note de presse manuscrite. Il a également dénoncé la décision du Doyen Bernard Saint-Vil, d’avoir désigné le Juge Belabre pour continuer l’instruction de l’assassinat du feu président Jovenel Moïse, sans d’abord garantir la sécurité du Juge.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker