SécuritéKidnapping

Verrettes sous les verrous de l’insécurité, Lechelet Choisilus dit « Cheche », kidnappé depuis cinq jours

(TripFoumi Enfo) – L’insécurité, cette machine à grande recette en Haïti, s’est stationnée depuis quelque temps à Verrettes, commune du département de l’Artibonite. Cette ville, très paisible autrefois, est devenue le théâtre d’actes de vol et de kidnapping. Lechelet Choisilus, plus connu sous le sobriquet de « Cheche », membre de l’Initiative des Jeunes de la Vallée de l’Artibonite (IJVAD), a été enlevé dans la soirée du lundi 21 mars, au Centre bourg de Verrettes par des bandits armés. Cinq jours après, il est toujours privé de sa liberté.

Faute d’effectifs et de matériels de travail, comme c’est la réalité d’ailleurs dans plusieurs villes de province, le Commissariat de Verrettes ne peut pas répondre aux défis de l’insécurité.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Les bandits, opérant dans cette commune de l’arrondissement de Saint-Marc, 356, 72 km2 de superficie et d’une population estimée en 2009 à 131 693 habitants, ont choisi parfois des points stratégiques de la zone pour effectuer leur chasse. En effet, à l’entrée Est de la ville, au carrefour de « Ponparemon », menant à la commune de Petite-Rivière de l’Artibonite, à l’Oeust, la route en terre battue « Guillaume Moger » et à la courbe « Zèpèlen », près du grand quartier de Desarmes, sont considérés comme des zones de braquage et de vol dans la ville surnommée « Cité de Dumarsais Estimé ».

Consternée par le rapt de Cheche, L’IJVAD, l’association dont la victime est membre du comité directeur, exige sa libération sans condition. Cet acte de banditisme, qui n’est pas le premier dans le canton, inquiète plus d’un.

En attendant impatiemment la libération sain et sauf de Lechelet Choisilus, L’IJVAD demande aux responsables de la Police Nationale d’Haïti de renforcer la présence de l’institution dans cette commune, qui risque d’être un bastion de gangs armés, afin d’endiguer les actes de violences.

Avant qu’il ne soit trop tard, L’IJVAD souhaite que les autorités locales, politiques et policières prennent leur responsabilité pour enrayer le phénomène du kidnapping dans la commune. Ainsi, la collaboration de la population avec la Police se révèle importante pour dénoncer les mauvais actes et les personnes suspectées dans les parages en vue de freiner cette insécurité qui veut régner dans la zone.

Tenant compte de la situation difficile de Lechelet Choisilus, qui vient d’enterrerer son père, décédé au mois de février de l’année en cours, L’IJVAD et la communauté verrettienne réclament la libération immédiate et sans condition de Cheche.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker