Santé Publique

Médecins Sans Frontières saturé face au nombre de blessés découlés de la guerre des gangs en Plaine

(TripFoumi Enfo) – Les choses se compliquent dans la Plaine du Cul-de-Sac. Depuis le début de la guerre des gangs le dimanche 24 avril dernier, l’hôpital Médecins Sans Frontières (MSF) de Tabarre reçoit plus de 20 blessés par jour et est dépassé par les événements, a rapporté le Chef de mission de MSF en Haïti.

Mumuza Muhindo est le Chef de mission de Médecins Sans Frontières (MSF) en Haïti. Selon ses dires, le centre de Tabarre a reçu plus de 20 cas par jour depuis le début de la guerre entre « Chen mechan » et « 400 mawozo » dimanche dernier. Disposant seulement de 70 lits, ce centre hospitalier est pour l’instant saturé et ne peut plus recevoir de cas, à en croire M. Muhindo.

Il faut dire que depuis le commencement de cette guerre, au moins une vingtaine de morts a été recensée au sein de la population civile, selon ce qu’a rapporté la Direction de la Protection Civile (DPC). Plusieurs dizaines d’habitants ont aussi été contraints de fuir leur maison, à l’instar autrefois de Martissant, pour aller se refugier à la belle étoile sur la place publique de Clercine.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker