JusticeGangUSA

La Justice américaine explique la vraie raison du transfert de « Yonyon », chef des « 400 mawozo » vers les États-Unis

(TripFoumi Enfo) – Le cerveau de l’association criminelle « 400 Mawozo », Germine Joly alias Yonyon, a été transféré aux États-Unis le mardi 3 mai et, 7 jours après, le chef d’accusation retenu contre lui est finalement connu de la presse : kidnapping de 16 missionnaires américains en 2021 par la bande criminelle qu’il dirigeait depuis sa cellule de prison au Pénitencier national.

Selon le ministère de la Justice des États-Unis, Germine Joly était celui qui dictait à ses soldats quoi faire lors de ce rapt collectif. Ce cas de kidnapping a été orchestré dans l’objectif de mettre la pression sur le gouvernement haïtien, une façon de libérer le numéro 1 de ce groupe armé. Le présumé criminel devrait se présenter par-devant la justice américaine ce mercredi.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Yonyon, de la prison étant, contrôlait les négociations, d’après un communiqué du ministère de la justice américaine, cité par plusieurs médias. Le redoutable chef de gang a été transféré aux États-Unis après une demande judiciaire des autorités américaines, le 22 avril dernier.

Dans un premier temps, les chefs d’accusation retenus contre lui consistaient en complot et violation de la loi américaine relative à la réforme du contrôle des exportations et contrebande à partir des États-Unis, dans un second temps, 7 jours après son arrivée sur le sol américain, un autre chef d’accusation a été retenu : kidnapping de citoyens américains en Haïti.

Germine Joly a été arrêté à Petit-Goâve le 24 janvier 2014. Malgré sa détention, il continuait de semer la pagaille à travers son puissant Gang « 400 Mawozo », qui opère dans la Plaine du Cul-de-Sac. Pas plus tard que le 8 mai dernier, cette association criminelle a détourné un autobus, en provenance de la République Dominicaine, qui avait au moins 8 Turcs à bord.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker