À la une

Haïti – Migration : Route de la honte et la mort

(TripFoumi Enfo) – Haïti est un pays particulier, tellement que tout ce qui se fait normalement ailleurs en vue du progrès se trouve piétiné sur notre territoire. Le chaos, ici, est la source de richesse la plus sûre pour nos dirigeants, nos politiques et notre classe d’affaires. Le peuple, lui, se désagrège. En Haïti, les moyens d’anéantissement ne manquent pas : assassinat, épidémie, faim etc. Toujours dans la perspective d’extinction de la population haïtienne, depuis quelque temps, une forme de suicide est venue envenimer la situation : la migration (clandestine). Il est vrai que cela ne date pas d’hier, mais les chances de parvenir à « la terre promise » aujourd’hui se sont considérablement amincies.

La rédaction de TripFoumi Enfo a donc décidé de réunir dans cet article une série d’événements malheureux liés aux voyages clandestins entrepris par nos compatriotes depuis janvier jusqu’à date.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Janvier 2022._

Dans une conférence de presse, la porte-parole de la Police de l’archipel Atlantique, Audley Peters, a confirmé l’arrestation de 36 ressortissants haïtiens dont 10 femmes et deux filles qui tentaient de rentrer illégalement aux Bahamas, le mardi 4 janvier 2022.

Les garde-côtes américains et bahaméens ont intercepté 88 migrants haïtiens, le vendredi 21 janvier 2022. Ils étaient à bord d’un voilier-cargo surchargé, près de Great Iguana, aux Bahamas. En conséquence, les autorités des deux territoires, une fois de plus, déconseillent les voyages clandestins vers les pays étrangers.

Février._

Les corps sans vie de quatre migrants haïtiens ont été récupérés, ce lundi 21 février, par Defensa Civil, suite au naufrage d’une embarcation survenu dans la nuit du vendredi 18 au samedi 19 février, dans le barrage de Monción.

Mars_

Les garde-côtes américains ont arrêté environ 150 migrants haïtiens qui se trouvaient à bord d’un navire. Ils ont été interpellés, le dimanche 6 mars 2022, sur une plage privée au Sud de la Floride.

Un navire clandestinement, qui transportait 72 migrants, dont des Haïtiens, avait fait naufrage dans la mer portoricaine, le 12 mai 2022. 38 personnes ont été secourues et 11 corps de femmes récupérés et les autres personnes portées disparues.

Au moins 189 migrants haïtiens ont été interceptés, le samedi 19 mars 2022. D’après ce qu’a rapporté le journal américain Miami Herald, ils tentaient d’entrer aux États-Unis illégalement à bord d’un voilier trop chargé.

Le jeudi 24 mars 2022, une patrouille de routine sur l’île d’Inagua a appréhendé 56 migrants haïtiens à 90 kilomètres de Cuba. Selon les premiers éléments d’information, parmi ces derniers, se trouvent sept enfants et huit femmes.

Mai._

59 migrants haïtiens ont été arrêtés à Porto-Rico, le mercredi 4 mai 2022. 35 hommes et 23 femmes et un mineur étaient à bord d’un navire de fortune. Ils se dirigeaient vers un point de la côte ouest de Rincón appelé Pools Beach quand des agents de la United States Border Patrol les ont appréhendés.

Les autorités des îles Turques et Caïques ont intercepté un bateau transportant 207 migrants, dont plus de 150 Haïtiens, au sud de leur pays. Elles les ont renvoyés au Cap-Haïtien, le vendredi 13 mai 2022, avec le support des garde-côtes américains.

Plus de 800 Haïtiens qui se trouvaient à bord d’un bateau en direction des États-Unis échouent sur la côte du centre de Cuba, le mercredi 25 mai. Les 842 Haïtiens récupérés à bord de ce navire étaient hébergés dans un camping touristique, informent des responsables de la Croix-Rouge de la province de villa Clara.

Juin._

124 migrants haïtiens ont été rapatriés par les autorités américaines, le mardi 31 mai 2022. Interceptés à bord d’un voilier exessivement surchargé, détécté à 17 milles au Nord-ouest de Cap du Môle Saint-Nicolas, ces 124 compatriotes haïtiens ont été déportés en Haïti, a informé le Septième district des garde-côtes dans un communiqué.

La Garde côtière américaine a intercepté, le mardi 14 juin 2022, un voilier surchargé de migrants haïtiens (67). Cette embarcation a été interceptée à 26 km au large de Great Iguana, aux Bahamas.

27 migrants haïtiens qui se trouvaient sur une île inhabitée entre la République Dominicaine et Porto-Rico, ont été sécourus par les garde-côtes, annoncent les autorités portoricaines le mecredi 22 juin 2022.

Un bateau avec plus de 200 migrants haïtiens à bord s’est échoué sur la côte de Cuba dans le centre nord de l’île alors que ces Haïtiens tentaient de rejoindre les États-Unis, annonce, le mardi 28 juin, le quotidien Granma.

La situation est grave en Haïti, tellement que des frères et sœurs haïtiens ne se soucient guère des risques qu’ils encourraient à prendre illégalement la mer. De deux maux, ils choisissent le moindre. Vous vous doutez bien qu’Haïti est pire que toute autre horreur qui leur serait présentée en arguments pour les dissuader de voyager dans ces conditions. Que fera-t-on ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker