À la une

LE VISAGE DE LA SEMAINE

(TripFoumi Enfo) – Cette rubrique vous est apportée dans le but de vous soumettre les faits saillants de l’actualité de la semaine écoulée, allant du dimanche au samedi. Une suite d’informations s’étalant sur 7 jours pour vous aider à comprendre la réalité du pays. Est-ce que les choses se sont améliorées ou empirées ?

Voyons tout cela ensemble, sans commentaires.

Dimanche 27 novembre 2022

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Dans une note rendue publique, le Syndicat National des Policiers Haïtiens (SYNAPOHA) se dit indigné de la situation insécuritaire dégrandante du pays. Il en profite également pour condamner l’assassinat du Commissaire divisionnaire Harington Rigaud, tué par des bandits armés, le vendredi 25 novembre dernier. Dans ce même document, le regroupement de policiers haïtiens a laissé entendre que du 1er janvier 2022 au 25 novembre 2022, au moins 50 policiers ont déjà été tués par des bandits. Il déplore, en ce sens, la passivité de l’État et des autorités de la Police qui n’ont rien fait pour remédier à cette triste réalité.

Lundi 28 novembre

Pas de répit pour les bandits armés en dépit de la Coupe du monde. Lors d’une tentative d’enlèvement dont elle faisait l’objet, Sara Hélène Georges a été blessée par balle. La victime est la fille de Me Reynold Georges, et la nouvelle a été confirmée par son père lui-même. L’acte s’est produit sur la Route de Frères. La victime, qui a échappé de justesse à ce rapt, a été touchée d’une balle dans le bras. Elle a été conduite à l’hôpital en conséquence et se trouverait maintenant hors de danger. D’après Me Georges, son père, elle revenait de l’Académie de Police en compagnie de son gardien quand ils ont tous deux subi l’attaque.

Mardi 29

L’ancien Directeur général de la PNH, Léon Charles, l’ex-Coordonnateur de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National, Dimitry Hérard, et l’ancien Coordonnateur du Palais national, Jean Laguel Civil, ont été auditionnés lors d’une séance de confrontation organisée par le juge d’instruction, Walter Wesser Voltaire, dans le cadre du dossier de l’assassinat de l’ex-président Jovenel Moïse.

Mercredi 30

Les bandits armés ont à nouveau fait couler du sang en Haïti. À Source Matelas, dans la commune de Cabaret, une douzaine de personnes ont été tuées par balle par des bandits armés. Selon les témoignages de certains habitants de la zone, dont l’un des agents exécutifs de la commune, c’est l’œuvre de quelques gangs proches de celui de Village-de-Dieu qui veut à tout prix étendre ses tentacules sur la côte nord de la capitale.

Jeudi 1er décembre 2022

L’homme d’affaires Joël Khawly a recouvré sa liberté. Arrêté pour détention illégale d’armes de guerre, il a passé environ 8 jours sous les verrous. Il a été remis en liberté après avoir versé une caution évaluée à environ 3 millions de gourdes lors d’une audience extraordinaire tenue en l’absence du Doyen du Tribunal et du Commissaire du Gouvernement principal de la juridiction.

Vendredi 2 décembre

L’Office Foreign Assegs Control (OFAC) a annoncé avoir pris des sanctioms contre deux personnalités politiques haïtiennes. Il s’agit de Rony Célestin et Hervé Lénine Fourcand. D’après l’organe du Département du Trésor des États-Unis, ils sont tous deux accusés, et sanctionnés, dans le trafic mondial de drogue. Et selon la structure internationale, le Sénateur du Centre a utilisé sa position politique pour faire transiter de la drogue en Haïti, en provenance du Vénézuela vers les États-Unis et les Bahamas.

Samedi 3

La Police Nationale d’Haïti indique avoir procédé à l’interpellation de deux présumés membres du gang dirigé par le nommé Vitelhomme Innocent. Ils ont été arrêtés. Phaidi Pierre, 22 ans, et Legrand Enold, 23 ans, sont les noms des individus mis sous les verrous par les Forces de l’ordre. Ils sont spécialisés dans le vol à main armée, enlèvement et assassinat.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker