Le député Printemps Bélizaire déplore la montée de l’insécurité dans sa circonscription

Le député de la troisième circonscription de Port-au-Prince, Printemps Belizaire a déploré le climat de l’insécurité qui règne dans sa circonscription, en particulier à Martissant où les malfrats lourdement armés appliquent leurs propres lois.

Le parlementaire demande à la police nationale d’Haïti (PNH) de prendre des mesures pour assurer la sécurité des résidents et tous les usagers de la route.

Les automobilistes pris dans les embouteillages et l’insécurité du trafic, des eaux boueuses, des tonnes d’ordures. Les usagers de la route du 3ème arrondissement de Port-au-Prince ont vécu cette épreuve cette semaine. Une image très sombre qui attire l’attention du député de cette circonscription.

«Depuis plusieurs jours, l’avenue Bolosse est complètement déserte. Les citoyens ont abandonné leurs maisons face à la terreur des gangs armés », se plaint Printemps Bélizaire.

Le parlementaire appelle les autorités policières à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des vies et des biens dans le Sud de Port-au-Prince.

M. Bélizaire espère qu’on met un terme à cette situation de peur et de violence. « Ce vent sanglant doit cesser dans la circonscription », a déclaré député Bélizaire. L’élu de Fanmi Lavalas dénonce l’absence totale de l’état dans ces zones jugées dangereuses, attitude qui, selon lui, favorise la recrudescence de la violence dans la zone.

Rappelons que pendant plusieurs jours, un climat de tension règne au niveau du Bicentenaire, Village de Dieu jusqu’à Martissant où les hommes armés sèment la pagaille.

La liste des victimes s’allonge au quotidien a déclaré le député Bélizaire. L’officier de police Solomon Saint-Louis, un employé de la Unibank, Peterson Paul et une infirmière dont son identité n’a pas été révélée sont les dernières victimes en date.

Les forces de l’ordre ont déjoués plusieurs tentatives de détournement de camions de marchandises par ces individus armés. Les citoyens et les automobilistes sont de plus en plus terrorisés par des groupes armés qui appliquent leurs propres lois face à une police visiblement impuissante.

Notez que la route de Martissant, au Sud de Port-au-Prince, mène à au moins 4 départements du pays.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker